L’ambassade de France à la rue Saint-Georges à Port-Louis a été prise pour « Prime Target » avec deux coups de feu tirés d’une arme de calibre 12 sur la devanture et des slogans pro-État islamique et à caractère incendiaire, peints sur le mur d’enceinte de la mission diplomatique donnant sur la rue Monsieur. L’hôtel Le Saint-Georges, situé presque en face de l’ambassade, a subi des dommages collatéraux avec des coups de feu sur la baie vitrée, une des balles se logeant dans une porte en bois se trouvant dans le lobby. Depuis ce matin, les autorités mauriciennes sont en état d’alerte en vue de retracer les auteurs de ces coups de feu et après consultations avec le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, au Prime Minister’s Office, ce matin, le commissaire de police, Karl Mario Nobin, qui est rentré de mission, a eu carte blanche pour traquer ces autoproclamés « supporters » de l’État islamique et élucider les circonstances de ces graves incidents. D’ailleurs, le directeur général du National Security Service, Leckraj Hoolash, a fait le déplacement sur les lieux des coups de feu pour une évaluation de la situation. Deux préposés de service dans la nuit d’hier à ce matin dans les parages sont entendus par les limiers du CID de Port-Louis Sud avant que l’enquête ne soit confiée au Central CID et l’Anti-Terrorist Unit du Prime Minister’s Office vu l’importance de ces incidents.