Des relations familiales conflictuelles, avec des parents séparés et un beau-père toxicomane, ont plongé une innocente de 14 ans dans un véritable calvaire. Rejetée par sa mère qui a refait sa vie avec un autre homme et victime de maltraitance verbale de manière systématique au domicile de son père biologique, cette adolescente s’est retrouvée à dormir dans la rue et livrée à elle-même pendant au moins deux jours. Elle a été finalement prise en charge par la Child Development Unit (CDU) et placée dans un abri spécialisé à Forest-Side.
Dans une déposition consignée à la police, en présence d’une Woman Police Constable affectée à la CDU de Goodlands, l’adolescente de 14 ans a raconté dans les moindres détails son enfance très difficile, faisant l’objet de traumatismes. Depuis 2013 elle vivait chez sa mère à la rue Makau à Baie-du-Tombeau. Après s’être séparée du père biologique de la jeune fille, celle-ci s’est mariée à un homme qui serait alcoolique et toxicomane. La jeune fille déplore le manque de stabilité sous le toit familial, avec des disputes conjugales à répétition entre sa mère et son beau-père.
À plusieurs reprises, indique l’adolescente, elle a rapporté à sa mère le « comportement désagréable » de son beau-père à son encontre. Mais celle-ci ne devait porter aucune attention à ces plaintes, se contentant de s’attaquer verbalement à sa fille pour ses dénonciations. La situation était des plus délicates au sein de cette famille, à tel point qu’un beau jour l’adolescente a surpris sa mère et son beau-père en pleins ébats sexuels dans la chambre où sa petite soeur et elle dormaient. Cet épisode traumatisant pour la jeune fille serait la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
Après qu’elle eut reproché à sa mère ce comportement déplacé, la situation aurait très vite dégénéré, la jeune fille étant jetée à la rue. N’ayant nulle part où aller, l’adolescente a été contrainte de trouver refuge au domicile de son père biologique. Mais son calvaire était loin d’être terminé. Très souvent insultée par son oncle au domicile de son père et désespérée par cette situation, l’adolescente n’a eu d’autre choix que de se retourner vers sa mère pour faire part de sa mésaventure. Selon les dires de la jeune fille, la mère de famille aurait fait la sourde oreille et catégoriquement refusé de la reprendre en charge.
En contrepartie, sa mère devait la diriger vers une amie de la famille qui habite dans la même région qu’elle. La fille de 14 ans y trouvera une tranquillité d’esprit et ne rencontrera aucune difficulté. Du moins jusqu’à en août dernier. L’amie en question devait alors informer l’adolescente qu’elle changeait de maison et qu’elle devait trouver un autre endroit pour élire domicile. S’armant de courage, la jeune fille a une fois de plus frappé à la porte de sa mère. Mais cette dernière devait faire preuve d’intransigeance et lui signifier son intention de ne pas l’accueillir chez elle.
Devant l’impossibilité de retourner vivre chez son père biologique, l’ado fut livrée à elle-même et a été contrainte de passer la nuit à la belle étoile en pas moins de deux occasions. Elle a finalement pu trouver refuge grâce à l’intervention de la CDU. Depuis quelque temps elle a été placée dans un abri de Forest-Side et tente tant bien que mal de surmonter les épreuves traumatisantes qu’elle a vécues ces derniers mois.