Deux fois n’est pas coutume. Après deux échecs subis au premier tours en Suisse et à Orléans (France), la troisième a été la bonne pour Kate Foo Kune. La badiste mauricienne a réussi à surmonter deux tours du 16e Victor Dutch International 2015 (16-19 avril) avant de s’incliner en quarts de finale face à la Belge Lianne Tan, classée n°4, 6-21,10-21.
Avec un classemnt mondial BWF de 86e au 16 avril dernier, Kate Foo Kune a été admise directement au tableau final et était installée n°5. Elle a disposé au premier tour de l’Anglaise Nicola Cerfontyne 21-18, 15-21, 21-15 et a sorti au tour suivant la Néerlandaise Gayie Mahulette 21-15, 21-17. Mais contre la Belge Lianne Tan, classée 14e européenne, il fallait être plus forte. Car celle-ci est rompue au circuit européen depuis 2006, sans compter sa dernière participation aux tournois des Super Series de la BWF qui remonte en 2012. Les Supers Series sont les tournois très relevés classés un cran au-dessous des Super Series Final. Dans la hiérarchie, ces deux catégories de tournois arrivent tout juste après ceux des plus grands de la BWF (comparables au Grand Chelem du tennis) tels les Jeux Olympiques, les Championnats du monde par équipes mixtes (Sudhirman Cup) et masculins et féminins (Thomas et Uber Cup).
La Belge Lianne Tan a du reste tombé en demi-finales la n°7, Sandra Maria-Jensen 22-20, 21-23, 21-15, une Danoise classée 100e mondiale BWF et 17e Européenne qui aura vaincu dès le 2e tour, la grande favorite, une autre Danoise Anna Théa Madsen 13-21, 21-15, 21-17. 12e en Europe, Madsen est classée 39e mondiale BWF et 12e en Europe. Elle est arrivée en Hollande après avoir été demi-finalistes en mars au Yonex Open de Pologne et à l’Open de Finlande début avril.
En finale, Lianne Tan est venue à bout de la n°3, une autre Hollandaise, Ned Soraya de Visch, 21-17, 21-18, classée 75e BWF et 6e en Europe.
Mais il ne faut pas de doute que c’est bien la première fois qu’une Mauricienne accède à des tournois de cette envergure en Europe et parvienne qui plus est, à remporter des matches.