Les Internationaux de Maurice de Badminton ont connu leurs dénouement hier après-midi au Centre National à Rose-Hill avec la médaille d’or de Kate Foo Kune en simple dames. La no 1 de Maurice a pris sa revanche sur la Nigériane Grace Gabriel, l’emportant en trois sets (21-18, 16-21 et 24-22). En double hommes, Kiran Baboolall et Julien Paul ont quant eux pris la médaille d’argent en double hommes. L’Afrique du Sud a par ailleurs remporté les finales double hommes, double dames et double mixtes.
C’était la troisième confrontation entre Kate Foo Kune et Grace Gabriel. Lors des demi-finales de la compétition par équipes et en finale simple dames des Championnats d’Afrique, la Nigériane avait dominé la Mauricienne. Comme dit ce vieil adage, jamais deux sans trois. Mais force est de constater que Kate Foo Kune ne l’entendait pas de cette oreille et elle a voulu rectifier le tir. La finale aura été la plus longue de l’après-midi, ayant duré 56 minutes. Les deux badistes se sont rendus coup pour coup. « C’était un bel échange entre deux joueuses de qualité. Kate Foo Kune a cette fois-çi tiré des enseignements de ses précédentes défaites et cela lui a permis de faire la différence », souligne le directeur technique national malaisien, Nantha Kumar Tarbadas.
Kate Foo Kune s’est mise en évidence d’entrée de jeu en remportant le premier set, dans la difficulté, 21-18. La championne d’Afrique en titre s’est réveillée dans la deuxième manche pour l’emporter 21-16. Le set fatidique a par ailleurs été disputé jusqu’au bout. Le public présent a eu droit à du beau spectacle avec de très beaux échanges de par et d’autre. Les deux joueuses ne se lâchaient plus, 17-17, 18-18, 19-19, 20-20, 21-21, 22-22 et finalement 24-22 en faveur de la Mauricienne…un régal! Grace Gabriel n’aura pas démérité dans la partie, offrant une farouche opposition. Sa puissance et sa grinta aura fait mouche tout au long de la partie.
« C’est une badiste incroyable. Elle a un gros volume de jeu et se bat sur tous les coups. Il fallait que je sois à 100% pour l’emporter. C’était très dur mais je suis restée concentrée jusqu’au bout », indique Kate Foo Kune. Elle soutient, « J’ai bien compris le jeu de mon adversaire. Je l’ai affronté à deux reprises et j’ai perdu. Il fallait absolument que je me resaisisse et j’y suis parvenue. Je n’ai pas douté une seule seconde car je savais que j’avais les capacités pour faire la différence. C’est ma première médaille d’or dans les Internationaux de Maurice et je suis tellement heureuse. Je ne veux en aucun cas descendre de mon petit nuage. J’y crois toujours pas (rire) ».
Grace Gabriel a également tenu à féliciter la Mauricienne. « Elle mérite amplement ce sacre. Elle a été plus forte que moi (aujourd’hui) tactiquement. J’en sors grandi de cette confrontation », fait ressortir la championne d’Afrique. En double hommes, le duo Kiran Baboolall/Julien n’a pas connu le même rayonnement se faisant battre par les Sud-Africains Andries Malan et Wilhem Viljoen en deux sets, 21-11 et 21-17. Elme De Villiers et Sarah Le Grange ont également été exacts au rendez-vous en double dames, prenant la mesure des Nigérianes Dorcas Adesokan et Grace Gabriel en 25 minutes de jeu, 21-15 et 21-16. En double mixtes, Wilhem Viljoen et Michelle Butler-Emmett ont dominé Georgie Cupidon et Alisen Camille, 21-12 et 21-13 après 20 minutes de jeu. L’Indien Vinay Kumar Reddy, tête de série no 3, a été sacré en simple hommes, battant Ifraimu Jinkan Bulus en trois manches (12-21, 21-16 et 21-14).