La finale simple hommes des Internationaux de Rose-Hill a donné lieu à une affiche inédite hier au centre national de badminton. Elle opposait deux Mauriciens, qui plus est deux grands rivaux, Julien Paul et Aatish Lubah. Et contre toute attente, c’est ce dernier qui s’est distingué avec brio en pliant le match 21-10, 21-17. Maurice a également été à l’honneur en double mixte avec la paire Sahir Edoo-Yeldy Louison qui arracha une victoire étriquée 21-17, 27-29, 24-22 contre les Ghanéens Emmanuel Yaw Donkko et Gifty Mensah.
Le simple hommes ressemblait de loin à une finale de gala. En sus d’avoir écarté aux tours précédents des joueurs très cotés dans le tableau, les deux adversaires ne s’étaient pas affrontés depuis décembre 2014. Aatish Lubah l’avait alors emporté en demi-finales 21-17, 21-19. Et hier, il s’est retrouvé au sommet de son art face à son farouche rival qui, jusqu’à l’an dernier, il faut bien le rappeler, avait été lui aussi éclatant tant aux Jeux d’Afrique (équipes), aux Jeux des îles que dans les tournois nationaux.
Impressionnant d’aisance et de finesse, Lubah, 20 ans, aura donc vaincu des adversaires qui l’ont souvent dominé. Il aura d’abord fait échec en trois sets à l’Algérien Adel Mddah en huitièmes (16-21, 21-14, 21-10, puis est monté en puissance en tombant en quarts le grand favori du tournoi, l’Ougandais Edwing Ekiring (20-22, 21-19, 24-22), avant de s’offrir l’Algérien Adel Hamek (3) en demis 21-16, 21-14. Il n’était alors plus question pour lui de rater le plus beau car une défaite en finale aurait été pour le moins désastreuse.
Surprenant et audacieux à souhait, il est resté plus consistant jusqu’au bout sans perdre sa concentration. Il mena à un certain moment 14-7 dans le premier set, ne cédant jamais le score. Idem dans le second set, où Julien Paul parvint à mener à deux reprises (4-3, puis 10-9). Moments d’espoirs passagers, Lubah creusant à nouveau l’écart 12-11, 16-11, 18-12. Et bien qu’il retarda l’échéance en revenant à 15-18, Julien Paul ne put que s’incliner.
« Cette victoire ne peut que renforcer ma confiance. Mon but désormais est de rester toujours concentré dans mes matches pour commencer dès mardi en menant le même combat et en faisant de mon mieux pour nous aider à nous qualifier pour la phase finale mondiale prévue en Chine au mois de mai », indique Lubah. La mine réjouie, il évoque aussi le souhait d’une qualification en simple hommes pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Pour l’heure, il est dans les 300 mondiaux. Il espère améliorer son rang pour réaliser son rêve.