C’est à Balaclava, dans un écrin de verdure de quelque 90 hectares que Royal Park, l’un des principaux projets immobiliers créés en 2010 à Maurice, a présenté ses espaces qui accueillera une large gamme de villas et autres résidences de luxe destinées à une clientèle locale et internationale.
Offrir à ses résidents mauriciens et étrangers un style de vie exceptionnel, mais aussi la possibilité d’un investissement lucratif, c’est l’objectif des promoteurs de Royal Park. Mervyn Ramsamy, Chief Operating Officer, Brett Gregory Peake, Brand and Marketing et Artur Simes, Sales Manager ont accueilli la presse le vendredi 29 août, afin de présenter ce projet qui se veut être un “resort” unique à Maurice.
Autour d’un parc paysager de 22 arpents (10 hectares), le gigantesque complexe résidentiel propose plusieurs types de résidences aux investisseurs locaux et internationaux sous le régime RES, notamment les appartements «Mascarene» avec vue sur la mer, les maisons de ville «Sandpiper» et les villas «Savanah».
À ce jour, 30% des 77 résidences destinées à la clientèle internationale ont été vendus. Les ventes au niveau international ont démarré au mois d’avril 2014.
C’est l’acquisition par des investisseurs locaux de terrains à construire, nommés “Pamplemousses” avec un choix architectural, qui a marqué le début du succès de Royal Park. Les 240 terrains de la première phase ayant tous été vendus. Les promoteurs vont bientôt commercialiser 20 duplexes destinés aux acheteurs locaux. Pour satisfaire davantage ses propriétaires, le domaine leur offre un grand choix de différentes possibilités et services, dont un projet Sunset beach sur la plage offrant des restaurants, bar, spa et toutes les activités nautiques incluant un boat parking, un club house avec une réception et une conciergerie, une salle de sport avec piscine, tennis…etc. Royal Park a aussi créé d’autres destinations à l’extérieur du domaine, à l’exemple d’un Beach Club (R Club), situé à Mont Choisy qui permet d’accéder à toutes les activités nautiques et le Lodge à Salazie, une réserve naturelle sur 500 hectares.
La construction du club house et des appartements “Mascarene” est prévue avant la fin de l’année.