Les services de Skyvision ont été retenus par l’Information Communications & Technologies Authority (ICTA) dans le cadre d’un projet de rehaussement de la bande passante satellitaire entre Maurice et Rodrigues. Suite à un exercice d’appels d’offres, cette filiale de Mauritius Telecom a été également choisie comme prestataire de service universel.
Les autorités veulent augmenter la capacité de bande passante satellitaire entre Maurice et Rodrigues de 37 Mbps à une capacité combinée de 155 Mbps en vue d’améliorer le service de communication entre les deux îles. D’après les conditions imposées par l’ICTA lors de l’exercice d’appels d’offres, le service devrait être opérationnel au plus tard le 30 juin 2013. L’autorité régulatrice des TIC avait invité les fournisseurs proposant des services d’un réseau au niveau national et les opérateurs de réseau téléphonique fixe qui détiennent les permis appropriés à soumettre leurs offres. « L’impulsion visant à mettre en place cette mesure émane du dernier discours budgétaire du gouvernement qui a estimé que le mécanisme du libre marché n’arrivait pas en lui-même à combler ce fossé », explique l’ICTA dans un communiqué. Le projet de hausse de bande passante satellitaire entre ces deux îles est une des composantes du Service Universel et de l’Accès Universel, conçus pour réduire la fracture numérique. Le Fonds de Service Universel est un mécanisme institué par les États membres afin de résoudre des dysfonctionnements spécifiques du marché. Ces États membres avaient pris l’engagement auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) d’ouvrir leurs secteurs des TIC à la concurrence. À Maurice, c’est l’ICTA qui est chargée de gérer les fonds de l’USF, en vigueur depuis octobre 2008. L’objectif de ce fonds est de s’assurer que les services de télécommunications utilisés par la majorité des citoyens et essentiels à l’inclusion sociale et économique soient accessible à tout le monde.