Maurice se portera officiellement candidate à l’organisation de la prochaine édition de l’Afrobasket U16 en 2017. C’est ce que fait ressortir Hedley Han, vice-président de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB). Cependant, le dossier est loin d’être prêt.
« Nous avons encore jusqu’au 15 décembre pour préparer le dossier préliminaire », explique Hedley Han. Que doit contenir ce fameux dossier ? « Nous devons indiquer si nous avons les facilités nécessaires pour l’organisation de cette compétition », poursuit-il.
En théorie, avoir un gymnase, des gradins, des aires d’entraînement à proximité, un réseau de transport fluide et fiable. Dans la pratique, la FMBB peut encore offrir ces garanties. « Ce sont des choses que nous pouvons avoir à disposition. Mais il faudra bien travailler le dossier, par exemple le marketing et les droits TV. Il y a toute une logistique à mettre en place autour de l’événement ».
D’autant que Maurice, en tant que pays organisateur, sera directement qualifié, au même titre que les quatre premières nations de la dernière édition de l’Afrobasket U16, l’Égypte (championne en titre), le Mali (vice-champion), l’Algérie (troisième) et l’Angola (quatrième). « Ce serait un véritable boost pour nous. Nous pourrons utiliser des joueurs issus de notre centre de formation ».
Petit hic, cependant, le gymnase de Phoenix est devenu une passoire. Un état de choses qui pourrait bien coûter l’organisation de cette compétition à Maurice si la toiture de ce gymnase construit pour les JIOI 2003 à Maurice n’est pas rénovée. Rien que dimanche dernier, le match féminin entre Hoop et Harlems a dû être renvoyé, l’eau s’étant infiltrée sur le parquet avant la rencontre. Mais là où les choses interpellent, c’est lorsque la sécurité des sportifs est compromise.
Jonathan Calou, de l’ASVP, en sait quelque chose. Le basketteur, qui disputait une rencontre face aux Hammers, a eu son épaule luxée. Tout cela parce que les promesses énoncées par le ministre Yogida Sawmynaden en début d’année alors que les sportifs étaient en pleine préparation pour les JIOI n’ont pas été tenues.
Il nous revient que plusieurs courriers ont été expédiés au ministère de la Jeunesse et des Sports pour faire état de cette fuite et que ce n’est qu’il y a quelques jours que l’appel d’offres pour la rénovation de la structure a été lancé.