Feu d’artifices, spectacle musical, bref, les championnats du monde de beach handball ont pris fin en toute beauté dimanche dernier, avec l’Espagne en masculin et la Hongrie en féminin décrochant le titre mondial. Les Espagnols, un an après avoir remporté l’Euro des -16 ans, ont été sacrés champions du monde avec les mêmes joueurs, au bout du suspense en battant les Italiens 2-1 (27-24, 18-24, 7-6). Les Argentins quant à eux, prennent la troisième place après leur victoire face aux Russes 2-1 (14-18, 17-16, 8-5). Les Mauriciens, bien qu’en dessous du niveau, sont quand même sortis avec une victoire en poche, face aux Néerlandais 2-0 (11-7, 18-10) devant un public acquis à leur cause. Au final, ils prennent la 12e place au classement et valident leur ticket pour les Youth Olympics Games qui se tiendront du 6 au 18 octobre prochain à Buenos Aires en Argentine, étant le numéro 1 en Afrique. Le Togo et l’Afrique du Sud ont pris la 14e et 15e place respectivement dans le tournoi.
Dans l’épreuve féminine, la Hongrie et venu à bout du Pays-Bas en deux 2-1 (23-24, 23-16, 7-4). Les Néerlandaises, championnes d’Europe dans la discipline l’année dernière, n’ont pu réaliser le doublé qu’elles espéraient tant. Elles se contentent de la médaille d’argent, alors que le bronze est allé à l’Argentine qui a vaincu le Portugal 2-1 (24-23, 16-19, 8-2). L’équipe nationale féminine de Maurice pour sa part, peut se considérer chanceuse.  Car en dépit d’être absente pour leur premier match, en retard pour le deuxième et dernière au classement avec zéro victoire dans la compétition, elle a tout de même obtenu sa qualification pour les Olympiades argentins. Pour cause, il n’y avait pas d’autres équipes africaines engagées aux mondiaux. Reste maintenant de savoir si les Mauriciens prendront l’avion pour l’Argentine l’année prochaine, sachant qu’il y a encore des factures surtout à payer à la hauteur de Rs 5 million. À ce niveau, que les autorités mauriciennes con concernées assument leurs responsabilités, pour que ces jeunes n’aient pas à payer les conséquences.
Quoi qu’il en soit, Grégory Antoinette, capitaine de la sélection de Maurice, a déjà la tête en Argentine. «  Nous acons accompli notre objectif. On a remporté une victoire et est premier en Afrique. Si nous avons pu accompli cette performance qui était inespérée, ça prouve que, nous avons du potentiel. Nous avons beacoup appris lors de ces Mondiaux. Maintenant, nous allons travailler d’arrache-pied pour progresser afin d’être à la hauteur en Argentine. Mais nous espérerons avoir le soutient de tout un chacun car nous vivons un moment historique », dit-il. Ces Jeux Olympique sont sans doute, l’unique chance de Maurice de se racheter une conduite auprès de l’International Handball Fédération après que les Championnats du monde de beach handball ont frôlaient la catastrophe, au point d’être annulés.