Les équipes mauriciennes n’ont pas pesé lourd contre les équipes réunionnaises dans le tournoi international de beach-tennis (grade 3), qui avait eu lieu les 13-14 octobre à l’hôtel Long Beach à Belle-Mare. La Réunion a en effet raflé les deux titres par l’entremise du tandem Rémy Antier-Philippe Vadel en masculin et en féminin grâce à la paire Stéphanie Gazzo-Géraldine Besseau.
Le beach-tennis, pour rappel, se joue uniquement en double hommes et double dames et le tournoi qui s’est tenu au Long Beach était doté d’une prime de $ 2 500 (?Rs 25 000) qui est distribuée à partir des quarts de finale en masculin et des demi-finales en féminin.
Cela étant dit, les finales ont été exclusivement réunionnaises, même si le tournoi était relevé par la présence des champions de France 2012 du double homme composée de Pascal Hervé et Patrice Bang.
Ces derniers ont pris d’entrée la porte de sortie en butant sur les Réunionnais Rémy Antier et Philippe Vadel qui ont par la suite enlevé le titre 6-4, 2-6, 6-4 aux dépens de la paire n°1 du tableau composée des Réunionnais Thomas Hochdorffer et Jérémy Duchier.
En féminin, Stéphanie Gazzo et Géraldine Besseau ont fait la différence en finale contre leurs rivales réunionnaises Martine Imary et Elodie Vadel 6-2, 7-5. Mais deux paires mauriciennes, l’une composée de Dominique Ducasse et Marjorie Nadal, et l’autre de Julie Dutos et Marmin Mayffon, ont néanmoins atteint les demi-finales. La première s’inclinant 1-6, 1-6 contre les éventuelles championnes et l’autre face aux finalistes 6-7, 1-6.
La suprématie de La Réunion tient en grande partie au fait qu’elle s’impose comme la deuxième meilleure nation mondiale en beach-tennis derrière l’Italie, nous explique Antoine Devalse, coorganisateur de l’événement avec l’hôtel Long Beach et président du Beach Tennis Tamarina.
« Pour les Mauriciens, l’intérêt était surtout de pouvoir se frotter à ces équipes pour la promotion de ce sport à Maurice. C’était un bel événement international, le premier à se dérouler au Long Beach. Nous avons pu compter sur la participation des champions de France et même des champions du monde juniors en titre, en l’occurrence les Français Mathieu Guegano et Guillaume Mialhe », a-t-il indiqué.
Les Français Guegano et Mialhe ont du reste remporté le titre consolant 6-2, 7-6 aux dépens de la meilleure paire mauricienne composée d’Eddy Clarisse et Fabrice Nayna, les deux équipes ayant été éliminées dès le premier tour. Le titre consolant a été spécialement introduit dans le tournoi.
Seize équipes masculines dont huit de La Réunion et onze équipes féminines dont deux de La Réunion ont participé au tournoi.