L’exposition gratuite qui se tiendra au Blue Penny Museum du 28 juin au 31 août sur deux siècles de culture hippique à Maurice vaut le détour !
« Par-delà le premier hippodrome de l’hémisphère sud, l’un des premiers au monde, les courses en général, ont un passé culturel riche et profondément ancré dans l’inconscient collectif et les moeurs de la Cité… », écrivent J. B Urbini (collectionneur) et Emmanuel Richon (conservateur du Blue Penny Museum) dans un livre qui sera lancé dans le cadre de l’exposition.
A signaler que la plupart des photos de l’exposition datent des années 1900 et retracent l’histoire d’un loisir accessible à tous et d’une ferveur toute populaire. Il y a aussi le caractère rassembleur des courses. La communauté mauricienne réunie se donnait rendez-vous régulièrement, lors d’un spectacle bigarré et haut en couleurs où « l’ambiance » de l’événement du jour parvenait aisément à tenir tout un chacun en haleine et, finalement, à satisfaire un appétit de distraction évident.
Le Blue Penny Museum et le Mauritius Turf Club sont à l’initiative de la future exposition « Brides abattues », du 28 juin au 31 août (accès libre), célébrant fièrement, à sa manière, une riche et ostensible commémoration.
Le public pourra se replonger dans certaines courses mythiques, revoir les films de Roger Leung Pew sur les courses des années cinquante, ressortir l’ancienne balance des jockeys, le premier appareil de photo-finish conçu localement, les portraits du colonel Draper ou du gouverneur Farquhar, les magnifiques coupes des grands prix, s’asseoir sur la selle des champions, caresser la croupe d’un cheval, entendre le bruit des galops et des acclamations, tout sera fait pour s’immerger dans un univers familier et nous faire replonger dans notre passé commun.
Le livre entièrement sponsorisé par Mauritius Telecom/Orange et Phoenix Beverages, qui sera publié dans le cadre de cet événement, donne à voir des photos inédites d’autrefois… en trois dimensions ! Une grande première mondiale : un livre en 3D vous ramenant au commencement du XXe siècle par un mystérieux procédé anaglyptique permettant de voir le passé en relief…