L’hiver, le froid : ce n’est pas la meilleure saison pour les cheveux. Lorsque le thermomètre dégringole, nos cheveux en profitent pour n’en faire qu’à leur tête. Ils sont secs, raplaplas, pénibles à coiffer et surtout, les brushings ne tiennent pas en raison de l’humidité. En hiver, notre fibre capillaire se fragilise, le cuir chevelu tend à se dessécher, favorisant l’apparition de pellicules, sans parler des cheveux secs et cassants. Le froid représente, au même titre que le vent, le soleil ou la pollution, une source potentielle d’agression externe du cheveu. Contrariant, ces phénomènes hivernaux peuvent heureusement être atténués avec des astuces.
Les soins des cheveux commencent toujours par un bon shampooing. Cette première étape permet d’éliminer toute salissure dispersée dans toute la chevelure, tout en stimulant la microcirculation au niveau du cuir chevelu. Même si la température nous refroidit, il n’y a pas de raison de se laver les cheveux moins souvent en hiver. Au contraire, le froid peut rendre la fibre capillaire plus vulnérable, plus sèche et cassante : laver ses cheveux va les débarrasser des résidus de produits coiffants, des poussières ou excès de sueur ou de sébum qui ternissent la fibre capillaire. A l’inverse, se laver trop souvent les cheveux, c’est risquer de les agresser encore plus. Ainsi, si la nature de votre cheveu vous le permet, contentez-vous d’un seul shampooing par semaine. En se graissant naturellement, ils seront plus faciles à coiffer et naturellement mieux protégés.
Pendant l’hiver, choisir des soins adaptés à la nature des cheveux reste la première condition pour avoir de bons résultats. Il est recommandé d’opter pour un shampooing très doux afin d’éviter d’agresser encore plus les cheveux. Cheveux gras, secs ou normaux, le shampooing choisi devra correspondre aux caractéristiques de la chevelure à soigner. Passer l’hiver sans se prendre la tête commence par traiter les problèmes à la racine. Pour trouver le soin idéal pour nos cheveux, il faut déterminer l’état de son cuir chevelu. Le cuir chevelu est la continuité de la peau du visage. Par exemple, si on a une peau du visage sèche, c’est qu’on a le cuir chevelu sec, on choisira donc un soin adapté pour cheveux secs. Ainsi, il faut privilégier les soins qui nourrissent, hydratent le cheveu sans l’alourdir, pour mieux lutter contre les conséquences du froid.
Un shampoing à l’eau tiède
Préférez ainsi un shampoing à l’eau tiède car l’eau trop chaude agresse le cuir chevelu. Lors du nettoyage, commencez par appliquer le produit sur les cheveux accompagné de légers massages au niveau du cuir chevelu. Masser le cuir chevelu au moment du shampooing aide à stimuler la circulation sanguine et le tonifier. Frottez tout en douceur et rincez à l’eau tiède. Après le shampoing, utilisez une serviette chaude qui va faciliter la pénétration des actifs du soin. Utilisez ensuite un soin pour faciliter le démêlage et gainer la fibre. Si vous avez les cheveux normaux ou gras, faites un après-shampooing après chaque shampooing pour apporter la juste dose de soin sans alourdir. Si vous avez les cheveux colorés, secs ou abîmés, suivez le rituel shampooing, après-shampooing et masque. Le masque est un concentré d’agents conditionneurs qui va nourrir le cheveu de façon plus importante que l’après-shampooing. A savoir que les baumes et après-shampooings dont le temps de pose n’excède pas 5 minutes seront mieux adaptés aux cheveux normaux, tandis que les masques (20 minutes de pose en moyenne) conviennent mieux aux cheveux secs et dévitalisés.
Cocooning capillaire
Une fois vos racines et pointes débarrassées de leurs impuretés, reste à leur concocter un bouclier antifroid, capable de renforcer leurs défenses naturelles et de les protéger des agresseurs extérieurs. Le sébum recouvrant la tige pilaire étant le premier à pâtir des diktats de la saison, vous devez faire appel à des soins nourrissants, destinés à gainer le cheveu. Du côté des actifs, c’est sur des ingrédients naturels comme l’huile de carthame, l’huile d’amande douce, le karité… qu’il faudra miser pour nourrir et gorger d’eau le cheveu sans le graisser. En hydratant la tige pilaire, ces textures revitalisantes lissent les écailles et permettent aux longueurs de retrouver leur brillance sans les alourdir.
Brushings
Même si l’humidité casse les brushings, vous pouvez sans problème continuer à faire votre brushing en hiver. L’important est de bien protéger ses cheveux avec des soins adaptés pour les nourrir, les gainer et ainsi les protéger de la chaleur du brushing tout en évitant les phénomènes d’électricité statique. Le choix des accessoires pour le tenue du brushing est aussi important. À condition de le manier avec précaution et utilisant une ventilation à froid, optez pour un séchoir professionnel avec plusieurs vitesses de températures. Laisser une bonne distance entre les cheveux et l’appareil permet de ne pas les casser. Il faut, par ailleurs, éviter une utilisation abusive du sèche-cheveux. Pour les longues chevelures, il faut les sécher la tête en bas. Cela va les aérer. Et pour celles ou même ceux qui sont adeptes des lissages, il est recommandé d’utiliser un « préparateur » à base d’huiles essentielles qui va protéger le cuir chevelu.
Tout comme le sèche-cheveux, la brosse peut aussi agresser la fibre capillaire. C’est la raison pour laquelle vaut mieux opter pour des peignes à dents larges qui accrochent moins les cheveux. Après le shampooing donc, avec votre soin démêlant (après-shampooing ou masque), utilisez un peigne pour éviter les noeuds et lisser les écailles. Le peigne réduira également le phénomène d’électricité statique pour un meilleur brossage.
Massages
Démêlez vos cheveux avec des huiles sèches puis massez votre cuir chevelu du bout des doigts, en effectuant des délicats mouvements circulaires le matin pendant 5 minutes. Ces massages vont détendre le cuir chevelu, booster la circulation du sang et réactiver la cuticule (gaine extérieure du cheveu), pour une meilleure croissance du cheveu. Complétez par un brossage à l’aide d’une brosse en fibres naturelles. Le coiffage se fait partant de la racine (sans toucher au cuir chevelu) jusqu’aux pointes. Par ailleurs, en hiver, il n’est pas question (pour les femmes surtout) de sortir le matin avec des cheveux humides car en cette saison pluvieuse, ils vont mettre plus de 3 heures à sécher. Résultat, la chevelure est fragilisée et subit les agressions extérieures. Cela peut provoquer une chute des cheveux, des pellicules et une perte de brillance et d’éclat. L’idéal est de se sécher les cheveux le plus naturellement possible sans brushing. Pour obtenir un beau volume, vous pouvez toujours mettre des rouleaux kraft pendant une quinzaine de minutes.
L’alimentation
En hiver, comme le sébum au niveau du cuir chevelu est pratiquement inexistant, l’hydratation ne se fait pas aussi bien que durant l’été. C’est pourquoi, l’alimentation joue un grand rôle pour la santé de nos cheveux. La fibre capillaire  se nourrissant de fer, de vitamines B, de souffre et de protéines, il faut de ce fait consommer le plus possible d’aliments qui se composent de ces ingrédients. Privilégiez les oeufs ainsi que les lentilles. De même, fortifiez vos cheveux en ayant recours à une cure de compléments alimentaires qui leur apportera les vitamines dont ils manquent.