• Andrew Bainbridge : « We have adopted a more cautious approach to risk »

Le groupe SBM a réalisé des profits après impôt de Rs 1,5 milliard pour une période de 9 mois se terminant le 30 septembre 2019, contre Rs 1,4 milliard pour la période correspondante de l’exercice précédent, soit une augmentation de 4,5%, qui est principalement due à des “lower credit loss expense” pour la période, explique la direction. Les profits pour la période se terminant le 30 septembre 2018 comprennent également l’item exceptionnel “bargain purchase in non-interest income” sur l’acquisition de certains actifs et passifs de la Chase Bank Ltd (in Receivership) en août 2018.

L’Interest Income du groupe a augmenté de Rs 1,7 milliard, soit 27,8%, par rapport à l’année précédente, principalement en raison de la hausse de Rs 1,5 milliard des produits d’intérêts sur l’Investment Securities. Les Gross Loans and Advances sont également passés de Rs 115 milliards au 30 septembre 2018 à Rs 119 milliards au 30 septembre 2019, soit une augmentation de 3,3%.

Les Operating Expenses sont passées de Rs 3,6 milliards pour la période de 9 mois se terminant le 30 septembre 2018 à Rs 4,6 milliards pour la période correspondante en 2019. Kee Chong Li Kwong Wing, Chairman de la SBM, explique que le plan d’expansion régionale a progressé de manière positive avec notamment la nouvelle banque aux Seychelles qui a commencé ses activités le 12 août dernier et par les nouvelles succursales dans les prochaines semaines en Inde.

« Il est rassurant de constater que la SBM Bank Kenya est devenue rentable et avec la suppression de l’Interest Cap au Kenya, nous envisageons d’élargir notre “loan book”, compte tenu de notre liquidité relativement élevé. Le Remediation Plan dans le segment B de nos opérations mauriciennes est presque terminé et nous assistons à une amélioration de leurs performances. Nous avons donc maintenu notre dividende trimestriel à 10 sous par action. »

Le groupe bancaire reste très liquide et bien capitalisé avec son capital “adequacy ratio” (CAR), le Tier 1 Capital ratio et le Common Equity Tier 1 Capital ratio qui ont augmenté, passant à 25,1%, 17,3% et 17,3% au 30 septembre 2019, dépassant les limites réglementaires minimales de 13,375%, 11,375% et 9,875% respectivement.