154 morts et 217 922 contraventions au total enregistrés de janvier à novembre 2017. Ce sont les chiffres dressés par le ministère des Infrastructures publiques, la Traffic Branch et la Traffic Management and Road Safety Unit autour d’un point de presse ce mercredi, 20 décembre. Au siège du ministère à Port-Louis, le Chief Inspector Mohit Ramah a profité de cette rencontre pour compiler les chiffres des différentes infractions survenues durant l’année.

Ci-dessous, quelques données :

  • 84 286 contraventions dressées pour excès de vitesse
  • 56 584 contraventions grâce au speed cameras
  • 27 701 contraventions via le radar
  • 11 238 contraventions relevant du téléphone au volant

Le Chief Inspector Ramah a également affirmé que les officiers de police sont déjà sur le qui-vive sur nos routes en cette fin d’année. « 8 000 policiers ont été déployés. Il y a une présence intensifiée des policiers sur la route en cette période de fêtes et nous adoptons une politique de “tolérance zéro” par rapport à l’alcool au volant », affirme le Chief Inspector.

Pour Raymond Daniel, Road Safety Coordinator, la conduite est l’activité humaine la plus meurtrière au monde. « Les deux-roues sont accidentés parce que l’on ne sait pas piloter. Principalement à cause des problèmes de vitesse, de freinage et de choix de trajectoire entre autres », soutient le Road Safety Coordinator. D’ailleurs, le directeur de la TMRSU, Saeed Jewon, a annoncé que les moto-écoles seront opérationnelles à compter de janvier 2018.