Presque deux ans après l’éclatement de l’affaire de détournement de fonds estimé à Rs 80 M imputé à Raj Gaya, ex-dirigeant de l’Association mauricienne de badminton (AMB), cet ex-secrétaire général de la Confédération africaine de badminton a été arrêté par l’ICAC ce vendredi 17 janvier.

L’ancien homme fort du badminton mauricien a comparu en cour de district de Rose-Hill dans la matinée.

Des charges provisoires de blanchiment d’argent ont été logées contre lui. Raj Gaya a dû s’acquitter d’une caution de Rs 100 000 pour recouvrer la liberté conditionnelle et signer une reconnaissance de dette de Rs 300 000.

Il devra une nouvelle fois se présenter en cour le 9 juin.

Plus d’information dans l’édition du Mauricien de ce vendredi 17 janvier,  disponible chez votre revendeur habituel cet après-midi.

A Lire également : Badminton: Raj Gaya interdit à vie et condamné à $ 50,000 pour « alleged misuse of funds »