Les aveux du “jockey-consultant” Iqbal Mohabuth, dans le scandale de fausses garanties bancaires pour des Residence Permits du Board of Investment, impliquent des policiers complices affectés au Passport and Immigration Office (PIO). Après avoir révélé en fin de semaine des premiers détails sur cette complicité policière avec le Manager/Administrative Officer du BOI Avinash Roy, le suspect Mohabuth est venu en ce début de semaine avec force détails susceptibles de déboucher sur des premières arrestations et inculpations au Passport and Immigration Office.
Même si Iqbal Mohabuth continue à épargner un autre complice dans le réseau, un dénommé Joe, qualifié de très proche de lui, l’escouade du chef inspecteur Pierre-Louis du Central CID affirme détenir des informations accablantes quant au rôle de Joe dans le réseau.
Pour son cinquième jour d’aveux, Iqbal Mohabuth a confirmé une complicité au sein du PIO dans le réseau de faux permis à des étrangers. Avec les informations fournies à la reprise de son interrogatoire, hier, il a démoli la thèse avancée par le Français Philippe Toquard selon laquelle ce dernier ne savait rien des démarches illégales engagées avec Avinash Roy en vue d’obtenir des Residence Permits sur la base de fausses garanties bancaires.
Au QG du Central CID, l’on maintient avec force que tous ceux impliqués dans ce racket à Rs 100 000, que ce soit les ressortissants étrangers ou encore les suspects mauriciens en tous genres « sont impliqués dans la magouille ». Le dernier cas révélé par Iqbal Mohabuth concerne le dossier de l’épouse de Philippe Toquard. Le visa de celle-ci avait expiré au moment où la demande de permis de résidence avait été logée au BOI.
Avinash Roy était catégorique à l’effet que le BOI allait rejeter cette demande vu l’expiration du visa. Toutefois, le Manager/Administrative Officer du BOI avait réclamé une somme de Rs 10 000 d’Iqbal Mohabuth pour intervenir auprès du PIO en vue de régler le problème de visa. Iqbal Mohabuth soutient qu’il a remis cette somme à Avinash Roy à cet effet.
Les limiers du Central CID comptent passer au peigne fin le dossier du couple Toquard au PIO pour confirmer les détails et passer ensuite à l’action au sein de ce département de la police.
A ce stade de l’enquête, le Central CID pourrait mettre l’accent sur le rôle et la complicité d’un dénommé Joe, proche d’Iqbal Mohabuth, au sein de ce réseau de fraudeurs sur des permis de résidence. De par ses différents déplacements et contacts en Europe, le dénommé Joe détiendrait la clé de ce racket.
Jusqu’ici, Iqbal Mohabuth, qui se montre très bavard sur différents cas, fait preuve de mutisme quand ce volet de l’enquête est abordé. Toutefois, un précédent suspect aurait déjà communiqué des détails sur Joe, qui se trouve actuellement à l’étranger. Il pourrait être entendu par la police à son retour à Maurice.