La Banque mondiale a réagi favorablement à la demande formulée par le gouvernement à travers le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval en vue d’entreprendre un « Forensic Auditing » de l’affaire de contrebande de bois-de-rose de Madagascar. La réponse de la Banque mondiale est parvenue au ministère des Finances en ce début de semaine.
La réponse obtenue indique que la Banque mondiale procède actuellement à la constitution des équipes d’experts pour l’exécution de la demande de Maurice. Les six conteneurs de bois de rose en provenance de Madagascar et saisis par les autorités mauriciennes en juin dernier se trouvent toujours sous séquestre en rade dans l’enceinte portuaire.
Pour sa part, le vice-Premier ministre et ministre des Finances, qui a confirmé le développement, a déclaré que « tout cet exercice sera entrepris dans la transparence pour faire la lumière sur cette affaire. Le gouvernement n’a rien à cacher ».