Selon le site officiel de l’AIBA Professionnal Boxing (APB), l’Iranien Ehsan Rouzbahani devrait être légèrement favori de son duel face au Mauricien Kennedy St Pierre. Un duel qui se déroulera au Universidia Hall de Sofia en Bulgarie aux alentours de 23h (2h demain matin à Maurice). L’enjeu sera le titre dans la catégorie -81 kg et la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio.
Cette position de favori du boxeur iranien s’explique du fait qu’il est beaucoup plus habitué à des combats de longue durée. De son côté, le Mauricien, qui évoluera dans le coin bleu, en sera à sa première tentative lors d’une confrontation longue de huit rounds. Les observateurs se demandent donc si St Pierre aura l’endurance nécessaire pour relever le défi. « It is going to be a very exciting bout », souligne toutefois le site officiel, qui affirme également que cette catégorie -81 kg a été une des plus intéressantes de toute la compétition.
Reste que la confiance est plus que jamais présente dans le camp mauricien. Entraîneur de la région de Tranquebar et premier coach de Kennedy St Pierre, Gaetan Runghien affirme haut et fort que son poulain passera la rampe. Il en veut pour preuve la motivation dont ce dernier a fait preuve en s’entraînant de 9h à midi, et en fin d’après-midi au Champ de Mars pendant les premiers jours de l’année. « J’étais alors convaincu qu’il en voulait terriblement. Je le vois gagnant, car Kennedy est un boxeur qui ne renonce jamais sur un ring ».
Cette même confiance est habitée par l’entraîneur national, Judex Bazile, qui a rejoint son protégé en Bulgarie, mercredi dernier. « Il a bien récupéré de son stage de deux semaines à Lille en France. Son moral est au beau fixe ».
Cette soirée s’annonce somme toute grandiose, car les deux finalistes ont été sollicités pendant la matinée d’hier, notamment avec la pesée publique tenue au Paradise Centre et une conférence de presse en compagnie des responsables du comité organisateur. Il est à noter que ce duel St Pierre/Rouzbahani clôturera la soirée, après les combats opposant l’Ouzbek Mamazulov à l’Allemand Serge Michel, le Français Mathieu Bauderlique au Russe Nikita Ivanov et le Bulgare Spas Genov à l’Irlandais Joe Ward.