Une performance somme toute encourageante pour ce début de saison. Engagé dans la 60e édition de la Bocksai Cup, première compétition européenne de la saison, Richarno Colin a décroché le bronze dans la catégorie -64 kg.
Au Gabort Olah Sports Complex à Debrecen en Hongrie, le pugiliste mauricien a tenu tête à ses adversaires en ne s’inclinant qu’à la majorité des juges en demi-finales, vendredi dernier. Ce podium ne pourra sans doute que le motiver à l’approche des championnats d’Afrique prévus du 8 au 20 mars au Cameroun et qui seront qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Rio.
Alors que ses coéquipiers Merven Clair et Jean-Luc Rosalba s’étaient inclinés d’entrée, l’aîné des frères Colin avait de son côté passé le cap des quarts de finale. Il avait alors pris, à la majorité des juges, le meilleur du Hongrois Krisztian Sinko pour affronter par la suite l’Azéri Lorenzo Sotomayor. Le combat aura été indécis jusqu’au bout, et deux des trois juges tranchaient en faveur de Sotomayor. Toutefois, ce dernier s’inclinait en finale face au Kazakh Abylaykhan Zhusupov, également à la majorité des juges.
La Bocksai Cup terminée, les trois boxeurs ont mis le cap hier sur Cuba pour un stage d’une quinzaine de jours. Ils ont été rejoints à Paris par Kennedy St Pierre et le conseiller technique, le Cubain Roberto Ibanez. Ce stage les mènera par la suite vers les championnats d’Afrique qui devraient également voir la participation de deux ou trois autres boxeurs. Ces derniers s’entraînent actuellement au Centre de boxe à Vacoas sous la supervision de l’entraîneur national, Judex Bazile.
Quant à Indiren Ramsamy (chef de délégation) et Richard Sunee (entraîneur), qui étaient du déplacement en Hongrie, ils ont regagné le pays en début d’après-midi.