Bien qu’éliminé dès les quarts de finale des derniers championnats d’Afrique tenus au Maroc, Kennedy St Pierre pourra participer aux prochains championnats du monde de boxe. Il a bénéficié d’une wild-card de l’Association internationale de boxe amateur (AIBA) pour évoluer dans la catégorie -81 kg. Cette compétition qualificative pour les Jeux Olympiques de Rio se déroulera à Doha au Qatar du 5 au 15 octobre prochain, plus précisément au Ali Bin Ahmad Al Attiyah Arena.
Kennedy St Pierre en sera à ses deuxièmes Mondiaux, lui qui avait été éliminé dès le premier tour lors de la dernière édition par le Turc Avni Yildrim à l’unanimité des juges. Depuis, il a encore gagné en expérience, comme en témoigne sa médaille d’argent acquise aux Jeux du Commonwealth et son intégration à l’AIBA Professionnal Boxing (APB) en novembre de l’année dernière. Il avait même atteint la finale du Pre-ranking tournament et s’était incliné aux points face à l’Iranien Ehshan Rouzbahani.
Si St Pierre avait déçu aux championnats d’Afrique, il s’était racheté quelques jours plus tard aux Jeux d’Afrique en décrochant la médaille d’or dans la catégorie -91 kg. En dominant en finale avant la limite le solide Nigérian Apochi Efetobor, il avait ainsi donné raison aux membres du staff technique qui avaient pris la décision de le faire évoluer dans une catégorie supérieure.
Reste qu’il disputera les Mondiaux chez les -81kg. Une catégorie dans laquelle il a disputé les combats comptant pour l’APB et qui s’annonce relevée, avec notamment la présence du champion en exercice, le Cubain Julio Cesar La Cruz. Les autres boxeurs en vue seront le Kazakh Adilbek Niyazmbeztov (finaliste malheureux de la dernière édition), l’Irlandais Joe Ward (médaillé de bronze), le Hollandais Peter Maollenberg et l’Algérien Abdelhafid Benchabla (huitièmes de finalistes).
Les deux autres Africains présents dans cette catégorie seront l’Égyptien Abdelrahman Salah Abdelgawwad (tombeur de St Pierre aux championnats d’Afrique) et le Marocain Hassan Saada.
Les autres engagés sont Teymur Mammadov (Azerbaïdjan), Dzemal Bosnjak (Bosnie), Mikhall Dauhaliavets (Biélorussie), Hrvoje Sep (Croatie), Hyeongkyu Kim (Corée), Oleksandr Khyzhniak (Ukraine), Elshod Rasulov (Ouzbékistan), Eldin Ghoussoun (Syrie), Kwesi Buatsi (Angleterre), Pavel Silyagin (Russie), Ramon Ramirez Duran (Venezuela), Juan Carlos Palacio (Colombie), Steve Nelson (États-Unis), Marcos Escudero (Argentine), Cem Karlidag (Turquie), Hassan Shahini (Iran), Hakan Nuraydin (Qatar), Erkin Uulu (Kyrgyzstan) et Aaron Spagnolo (Australie).
Ces championnats du monde devraient accueillir 260 boxeurs venant de 73 pays. L’Europe présente le plus gros contingent avec 94 représentants. Elle est suivie de l’Asie (66), des Amériques (51), de l’Afrique (32) et de l’Océanie (17). L’enjeu sera l’obtention des 23 places qualificatives pour les Jeux Olympiques de Rio. Il est à noter que Cuba sera présent dans les dix catégories, tandis que la Russie sera représentée par sept éléments.