Même si les huit combats à l’affiche seront sans décision, il n’empêche que la compétition prévue cet après-midi (14h) au Centre de boxe à Vacoas promet des échanges intéressants. Cette compétition regroupe les boxeurs mauriciens, botswanais et kenyans et cadre dans le camp d’entraînement préparatoire en vue des championnats du monde Elite. Une nouvelle session est prévue mercredi prochain.
Du côté mauricien, on prend ces échanges très au sérieux. « Les combats seront relevés. Même si les combats seront sans décision, les boxeurs évolueront en situation réelle, et ce sera l’occasion de les évaluer », soutient l’entraîneur national, Judex Bazile. Un regard sur les combats du jour permet de constater que Richarno Colin évoluera chez les -69 kg du fait que les deux délégations étrangères ne présentent pas de combattant dans la catégorie -64 kg. Il affrontera ainsi le Kenyan Rayton Okwiri, tandis que Ludovic Bactora croisera le fer avec le Botswanais Oteng Oteng, médaillé d’or aux Jeux d’Afrique et au tournoi qualificatif continental en vue des Jeux Olympiques de Londres.
Concernant le camp d’entraînement qui a débuté mardi dernier, Judex Bazile demeure conscient qu’il sera positif pour ses protégés. « Nous avons participé à un tournoi en Chine et à deux compétitions régionales à Rodrigues et à La Réunion. Cette fois, nous montons d’un cran avec la présence de ces deux équipes africaines. Ce sera donc l’occasion d’un test à l’approche des mondiaux et les deux sorties nous permettront de rectifier les failles. »
Pour rappel, Maurice pourrait présenter quatre ou cinq boxeurs aux championnats du monde prévus à Almaly au Kazakstan du 14 au 26 octobre prochain.