Unique compétition qualificative pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse au niveau de la boxe, les championnats du monde Youth verront la participation de deux pugilistes mauriciens. Jérémie Pavillon (catégorie -64 kg) et Jordan Lacharmante (-69 kg) sont motivés à bloc pour briller lors de cette échéance, qui se déroulera à partir de vendredi à Sofia. Ils mettront le cap sur la capitale bulgare ce soir en compagnie de l’assistant entraîneur national, Richard Sunee.
En trois éditions, aucun boxeur mauricien n’a pu franchir le premier tour aux championnats du monde Youth. En Azerbaïdjan en 2010, Jonathan Ramchurn, Jonathan Agathe et Kennedy St Pierre avaient rapidement pris la porte de sortie. Il en a été de même pour Yannish Hurpersad, Donovan Gerie et Jean-Luc Rosalba deux ans plus tard en Arménie.
Richard Sunee, présent lors de ces deux déplacements, demeure conscient que la tâche s’annonce ardue pour ses deux protégés. « C’est du très haut niveau, avec en action des boxeurs ayant déjà plus de 50 combats à leur actif. Si un des nôtres arrive à franchir un tour, ce sera déjà une performance. Tout de même, l’expérience mérite d’être vécue dans une telle compétition qui devrait accueillir plus de 500 boxeurs ».
Si Jérémie Pavillon et Jordan Lacharmante en seront à leur première expérience internationale d’envergure, il n’en demeure pas moins qu’ils se permettent les rêves les plus fous. « Une place sur le podium », pronostique le premier nommé. « Je me sens prêt, pourquoi pas la médaille d’or », avance de son côté Lacharmante. Ce dernier (17 ans), sociétaire du comité régional de Beau Bassin Rose-Hill, s’est illustré jusqu’ici avec la consécration aux Jeux de l’Espoir et aux championnats nationaux juniors.
Quant à son coéquipier, également âgé de 17 ans et originaire de Flacq, il a fait montre de son potentiel naissant aux Jeux de l’Espoir avec la palme de meilleur boxeur, la médaille d’or aux Jeux de l’Avenir, aux championnats nationaux juniors et au Tournoi international de l’île de La Réunion. Il est à noter que ces deux boxeurs seront également en action le mois prochain lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse au Botswana.
Même si la concurrence s’annonce des plus rudes, Richard Sunee se dit satisfait que les deux boxeurs ont connu la préparation voulue pour aborder la compétition dans les meilleures conditions. « Le camp d’entraînement avec les Kenyans a été profitable. Par exemple, Lacharmante a pu livrer des test-matches face à Rayton Okwiri, qui a franchi deux tours aux derniers championnats du monde Elite. Ils sont donc prêts pour livrer bataille, et je ressens chez eux cette envie de bien faire. Puis, tout dépend également du tirage au sort ».
Sa seule source d’inquiétude demeure qu’il aura à assumer à lui seul les différentes fonctions du fait que le feu vert n’a pas été accordé pour la présence d’un chef de délégation. Une fonction qui devait être confiée au préalable à Cassam Khadaroo, trésorier de l’Association mauricienne de boxe. Quoi qu’il en soit, ce sera un groupe motivé qui s’envolera pour la Bulgarie ce soir, via la France, pour réaliser une prestation honnête lors d’une échéance qui a été précédée d’un camp d’entraînement connu comme “AIBA Road to Sofia”.