Le MEF a, dans un mémorandum soumis au ministre des Finances dans la perspective de la présentation du Budget le 9 novembre, souhaité que la priorité soit donnée à la création d’emploi pour les jeunes. Dans le document, qui a été rendu public ce matin, la MEF relève que plus de la moitié des chômeurs à Maurice ont moins de 30 ans. Le taux de chômage pour les jeunes de la tranche d’âge 16-24 ans est trois fois plus élevé que la moyenne nationale. Pour les femmes, la situation est encore pire, constate la MEF. « Young people moving from school to the world of work are particularly vulnerable and find it difficult to secure a job. This applies equally to those who have successfully completed their education at tertiary level and those who for one reason or another have dropped out from the educational system without any qualifications. Both categories have difficulties in integrating the labour market. Improving the employment prospects of the educated unemployed and of the least qualified should be addressed », insiste la MEF dans son mémorandum
Pour la fédération, les priorités du budget 2013 devraient se situer sur deux plans. En premier lieu, il s’agira de contenir les effets adverses socio-économiques de la crise de l’Euro et en deuxième lieu, il s’agira de renouveler les réformes structurelles en vue de l’amélioration de la productivité, de la compétitivité et poursuivre la consolidation de la résilience de l’économie. La MEF plaide pour des mesures politiques effectives en vue de la création d’emploi des jeunes, le développement des talents et la formation, la création d’un centre d’excellence, la création des “green enterprises et de Green Jobs, l’allégement de la pauvreté et la responsabilité sociale au niveau corporatif.