Le controversé Dr Tullio Simoncini donnera samedi prochain, le 18 octobre, une conférence à la municipalité de Quatre-Bornes sur son traitement alternatif pour guérir le cancer. Cet ancien médecin d’origine italienne affirme en effet que le cancer est causé par un champignon appelé Candida albicans et qu’il peut être guéri par du bicarbonate de sodium.
Il convient de savoir que l’American Cancer Society a établi que l’hypothèse campignons-cancer du Dr Simoncini ne remplit pas les quatres critères des Postulats de Koch. Ces critères sont destinées à établir la relation de cause à effet liant un microbe et une maladie. Heinrich Hermann Robert Koch (1843-1910) est un médecin allemand connu pour sa découverte de la bactérie responsable de la tuberculose, qui porte son nom : « bacille de koch ».
Par ailleurs, Quackwatch qualifie les injections de bicabonate comme un « traitement douteux ». Quackwatch est un réseau basé aux Etats Unis et fondé par le Dr Stephen Barrett, qui s’est donnée comme objectif « de combattre la fraude, les mythes, les faussetés et les mauvaises conduites liés à la santé ».
En outre, selon l’encyclopédie Wikipedia, le Dr Simoncini a été jugé et trouvé coupable de fraude et de meurtre en 2006 suite au décès d’un patient qui a utilisé son traitement.
« Nous ne sommes ici pour nous engager dans des polémiques, mais pour donner, à ceux qui souffrent déjà d’un cancer (voir encadré), à leurs proches et au public mauricien en général, l’occasion de découvrir qu’il existe d’autres traitments alternatifs et complémentaires de cette terrible maladie », affirme Ravin Lochun, le président de la Stress and Anger Management Association (SAMA), une organisation non-gouvernementale qui a pris l’initiative de faire venir le Dr Tullio Simoncini à Maurice. « Le Dr Simoncini a été la première personne dans l’histoire médicale à avoir découvert que le cancer est causé par un champignon appelé Candida albicans et qu’il peut être guéri par du bicarbonate de sodium par voie orale ou par injection intraveineuse », soutient-il. « Le conférencier sera de passage chez nous samedi en route pour le Japon où il a été appelé à donner des conférences et à procéder à l’ouverture d’un Cancer Center Simoncini, la toute première clinique qui utilisera le Protocole Simoncini au monde pour le traitement du cancer ».
Le maire de Quatre-Bornes, Danen Beemadoo, s’est dit pour sa part « honoré » de recevoir le Dr Simoncini dans la Ville des Fleurs. « En regard de la prévalence alarmante du cancer dans le monde et à Maurice, il est bon de savoir qu’il existe d’autres traitement alternatifs et complémentaires », a-t-il affirmé, faisant écho au président de la SAMA.
En réponse à une question du Mauricien, le président de la SAMA, Ravin Lochun, a concédé que le Dr Simoncini a été radié de la liste des praticiens de la médecine en Italie et que son hypothèse sur la cause du cancer n’a jamais été homologuée et a par conséquent été rejetée par la communauté des médecins du mainstream. « Cela ne veut rien dire, parce que depuis 20 ans, des centaines de personnes ont été guéries du cancer en suivant la Protocole Simoncini », a-t-il cependant soutenu. « Malgré toutes ces controverses, des personnes de part le monde continuent à être guéries du cancer en utilisant le Protocole Simoncini, et d’autres traitements alternatifs et complémentaires, et si une seule personne retrouve la santé grâce à ces méthodes, cela vaut la peine de savoir qu’ils existent », a insisté Ravin Lochun.