Ses adversaires sont prévenus. Cédric Ségeon a la ferme intention de conserver sa couronne acquise l’an dernier. Avec un bilan d’une victoire et quatre placés pour la première journée de compétition, la cravache d’or 2014 a lancé sa nouvelle campagne sur de bons rails dans ce qui sera sans doute la saison la plus compliquée qu’il ait connue sur le sol mauricien avec un titre de jockey champion à défendre. Ce premier acte laissera cependant un goût amer à Cedric Ségeon puisqu’il fut trouvé coupable par les commissaires de courses durant la semaine de n’avoir pas piloté Triad Of Fortune au mieux de ses possibilités. Il a du reste était lourdement pénalisé par une mise à pied de six semaines ainsi que d’une amende de Rs 150 000.
« On est très content de démarrer la saison avec une victoire et nos chevaux sont pratiquement tous à l’arrivée aujourd’hui », nous a dit d’emblée le Français à sa sortie de la jockey’s room samedi après-midi. De retour au pays àprès une pige au Qatar, Cédric Ségeon n’a pas tardé à renouer avec la victoire en ramenant Ruby King dans la winner’s enclosure dans The Jason Espitalier Noël Cup. Lancé à 600 mètres du but, le fils de Newton a sorti une accélération foudroyante pour régler ses advesaires et ce, sous la monte énergique de son cavalier. « Ruby King a gagné une belle course. Il avait un peu tendance à ralentir dans la ligne droite mais là je lui ai donné 3-4 coups de cravache et il est parti gagner aisément. Il a été exact au rendez-vous et cette victoire est presque une copie conforme de celle de l’an dernier quand il était parti de loin. C’est ce qu’il aime et c’est comme ça qu’il faut le monter », nous a déclaré notre interlocuteur.
Patrick Merven était également ravi de la performance de son poulain qu’il savait être un adversaire très valable dans ce champ. « Ruby King prend normalement du temps pour enclencher. Cédric lui a donné deux bons coups de cravache à l’éntrée de la ligne droite et j’ai sur le coup pensé qu’il avait peut-être tapé un peu trop fort (rires). On avait certes une petite appréhension concernant Rear Admiral mais nous l’avions déjà battu par le passé. C’est du reste ce que j’ai fait remarquer à tout le monde à l’écurie. Ruby King était dans une belle forme et on était assez confiant ».
« Brandon Lerena est un très bon jockey »
Prince Of Wings était également perçu comme un gagnant potentiel du côté de l’écurie Merven mais il n’eut malheureusement pas les coudées franches dans son épreuve. « Freedom et Chinese Gold étaient les chevaux à surveiller pour Prince Of Wings. En les voyant devant moi, j’ai su qu’il fallait que je bouge assez tôt. Malheureusement un 1365m est un peu juste pour lui car il met un peu plus de temps à accélérer. Comme je l’ai déjà dit précédemment, Brandon Lerena est un très bon jockey. Quand il m’a vu arriver, il est sorti. Son cheval était toujours en main alors que le mien n’était pas très réceptif. Mais Prince Of Wings a quand même fini troisième, ce aui me laisse à penser qu’il fera certainement mieux sur une distance rallongée », nous a déclaré le Français.
Demeuré à l’état de promesses l’an dernier, Living With Heart peut se targuer d’avoir bien débuté la présente saison en ne courbant l’échine que par moins d’une demi-longueur à l’arrivée, de bon augure selon son cavalier. « Il a fait une très bonne course malgré un mauvais numéro. Il finit très près du gagnant et j’espère qu’il conservera cette forme tout au long de l’année. Il a peut être mis un peu de temps à s’acclimater depuis son arrivée mais il avait l’air bien aujourd’hui. J’espère qu’il répètera cette performance la prochaine fois ». Liquid Motion a, en revanche, était plus discret pour sa rentrée. Cédric Ségeon est d’avis que le fait de n’avoir pas couru pendant plus de cinq mois a peut-être joué contre lui, tout comme le fait de rendre quatre kilos à Polar Royale.
Fyrkat, qui renouait avec la compétition après plus de neuf mois, demande à être revu. S’il a certes montré du pas, il s’est par contre complètement effondré dans l’emballage final. Son jockey pense qu’il lui faudra encore du temps avant de pouvoir courir sur sa vraie valeur. Triad Of Fortune a, quant à lui, fait d’énormes progrès durant la trêve et aurait même pu repousser le grandissime favori dans ses derniers retranchements si le but n’était pas arrivé à temps pour lui. « Un 1500m aurait été définitivement mieux pour Triad Of Fortune. Il a bien sauté et je l’ai mis en bonne position. Elite Class et lui étaient tous deux dans une belle condition. Mon cheval a mis du temps à enclencher quand j’ai changé ma cravache de main mais il a sorti quand même un très bon finish. Je pense qu’il devrait progresser autant qu’Elite Class durant la saison », nous a soutenu la cravache d’or 2014.
Qu’en pense le champion des forces en présence cette année avec Brandon Lerena et Derreck David qui sont, eux, aussi déjà off the mark ? « Ce n’est jamais facile de gagner un titre de champion, et encore moins à Maurice. Déjà, il faut dans un premier temps garder son job pendant toute l’année (rires). Je suis actuellement dans une écurie où je me sens très bien. Toute l’équipe est soudée et on fait du bon travail. Avec l’effectif dont il dispose, Derreck David sera forcément là mais je pense que le principal danger viendra de Brandon Lerena. C’est quelqu’un que j’apprécie énormément en tant que personne et jockey. Il devrait faire une très bonne saison avec les chevaux de Ricky Maingard », nous a confié le principal intéressé.