En marge du pèlerinage vers Ganga Talao, la nouvelle route La Brasserie-La Marie a été ouverte hier afin de fluidifier le trafic. Le Premier ministre y a fait le déplacement, et a inauguré par la même occasion le pont de La Marie, qui a été élargi.

Cette nouvelle route, qui s’étale sur un kilomètre, ainsi que l’élargissement du pont de La Marie – à l’initiative du ministère des Infrastructures, et ce par le biais de la Road Development Authority (RDA) – ont nécessité des investissements de Rs 19,9 millions.

Lors de son discours inaugural, le Premier ministre a fait ressortir que la route La Brasserie–La Marie entend non seulement décongestionner le trafic dans le cadre du pèlerinage, mais aussi améliorer des infrastructures routières pour le pays en général. Faciliter la vie des Mauriciens demeure sa priorité, dit-il. Par ailleurs, en tant que président de la Task Force pour la fête Maha Shivaratree, Pravind Jugnauth a indiqué que le gouvernement a mis à la disposition des différentes associations des « tentes » pour accueillir les pèlerins.

Qui plus est, le Premier ministre a abordé les dépenses du gouvernement quant à l’autoroute Terre-Rouge/Verdun ou encore la Ring Road, mal conçue par l’ancien régime.  « Nou pe bizin depans de milie », a mis en exergue Pravind Jugnauth. Et d’affirmer que les différents projets de son gouvernement sont en chantier actuellement dans le pays.

Au chapitre des embouteillages découlant des travaux relatifs à la construction de l’autopont à Decaën, Port-Louis, le Premier ministre souligne qu’il s’agit d’un développement de grande envergure et qu’il y aura sans doute des inconvénients. « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », plaide-t-il à l’adresse de ceux que les embouteillages, provoqués par ces travaux, incommodent.

Le chef du gouvernement s’est aussi exprimé sur le protocole à appliquer en cas de pluies torrentielles; répondant à une question de la presse sur le cafouillage lors de la récente alerte de pluies torrentielles, Pravind Jugnauth a souligné qu’il n’incombe pas au gouvernement de prendre des décisions concernant le secteur privé. « Nou pa kapav obliz sekter prive pran desizion, sakenn bizin asim so responsabilite », estime-t-il.

Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques, a, pour sa part, abordé les multiples projets que le gouvernement a enclenchés ces dernières années.

« 450 000 pèlerins seront sur nos routes. Enn gro travay inn fer pou pelrinaz pas dan meyer kondision », a indiqué Nando Bodha. Et de profiter de l’opportunité pour demander aux pèlerins de converger vers et de Grand-Bassin dans la discipline. Le ministre a de même rappelé que prochainement une nouvelle route reliera l’Ouest au Sud, comprenant le trajet Flic en Flac à La Vigie en passant par Beaux Songes.