Coup dur pour Burtlan Simiss à moins de deux mois du coup d’envoi des championnats du monde de kick-boxing. Au cours d’une séance d’entraînement la semaine dernière, le tireur de la catégorie -51 kg s’est déchiré un orteil du pied gauche. Actuellement en traitement et au repos complet, sa participation n’est toutefois pas compromise dans le cadre de l’échéance mondiale prévue en Serbie fin octobre.
L’incident est survenu lors d’un échange entre Burtlan Simiss et Fabrice Bauluck. En expédiant un middle-kick, l’orteil du premier nommé devait heurter le coude de son sparring-partner. Cette profonde entaille nécessitera au moins trois semaines de traitement.
« Sa préparation est définitivement bousculée. C’est la pire des choses qui puisse arriver à Burtlan car, à mon avis, il était le tireur le plus en forme actuellement », souligne l’entraîneur national, Judex Jeannot. Pour rappel, Burtlan Simiss avait décroché la médaille d’argent à la dernière édition de la Coupe du Monde et s’était illustré lors de la Nations Cup en disposant du Turc Yousouf Ors à l’unanimité des juges.
Par ailleurs, les championnats nationaux juniors low-kick, tenus dimanche dernier au gymnase de Glen-Park, ont accueilli une quarantaine de tireurs. Les Rodriguais se sont bien tirés d’affaire en décrochant quatre médailles d’or, tandis que William Bouton, médaillé d’or à la Coupe du Monde, a confirmé son potentiel. Et ce, grâce à un K.O. suite à un high-kick lors de la deuxième reprise du combat qui l’opposait au Rodriguais Bernard Emmanuel.
Si le plus jeune compétiteur était âgé de huit ans, les éléments féminins étaient également en action. Tania Rose, Émilie Rabaye et Annette Coret se sont ainsi distinguées chez les minimes, cadettes et juniors respectivement. La prochaine compétition sera les championnats nationaux K1 juniors et seniors qui se tiendront à Olivia le 20 septembre.