Le village de Chemin-Grenier, situé dans le sud de l’île, est sous le choc depuis hier soir avec le meurtre de Jean David Rabaye, 20 ans, poignardé au cou par son ami Louis Alexandre Nathanael Rionold, 16 ans. Le drame est survenu après une violente dispute dans la soirée de ce dimanche Quasimodo, avec en toile de fond une histoire d’argent.
L’enquête menée par les limiers de la Criminal Investigation Division de Chemin-Grenier a été straightforward depuis la découverte du cadavre de Jean David Rabaye, vers 21 h 45 hier soir, au domicile familial rue Charles Telfair à Chemin-Grenier. Selon des informations recueillies de sources policières, le corps de la victime se trouvait dans le couloir de sa maison. Un premier examen du cadavre sur place devait permettre de relever une profonde entaille au niveau du cou commis par une arme tranchante, confirmant un cas de foul play. Après que le domicile a été passé au peigne fin par les experts du Scene of Crime Office et les enquêteurs de la CID, le corps de la victime a été transporté à la morgue à des fins d’autopsie. Compte tenu de l’heure tardive hier soir, cet exercice a débuté ce matin et était toujours en cour en fin de matinée aujourd’hui.
Le meurtre devait être élucidé dans les heures suivantes avec un adolescent habitant la région, Louis Alexandre Nathanael Rionold, se constituant prisonnier au poste de police de Chemin-Grenier. Au cours de l’interrogatoire du suspect, réalisé en présence de sa mère, les enquêteurs devaient reconstituer le déroulement des faits. Le présumé meurtrier devait expliquer dans un premier temps que la situation a complètement dégénéré après une dispute déjà houleuse. Les sources policières approchées devaient indiquer que la nature de l’altercation verbale entre les deux jeunes hommes au départ serait d’ordre financier. Louis Alexandre Nathanael Rionold a finalement avoué avoir saisi un couteau de cuisine avant d’infliger un coup fatal à son ami Jean David Rabaye au niveau de son cou.
Le suspect a été placé en cellule policière hier soir en attendant sa comparution devant le tribunal aujourd’hui pour son chef d’accusation provisoire. Le meurtre étant élucidé et les aveux du présumé meurtrier devant être consignés dans leur intégralité aujourd’hui, il n’est pas à écarter que Louis Alexandre Nathanael Rionold participe très bientôt à une reconstitution des faits en vue de permettre aux enquêteurs de mieux visualiser le scénario de ce meurtre.