Après un passage à La Réunion, la harpiste Claire Le Fur et la violoniste Cécile de Rocca-Serra ont donné rendez-vous au public dans la salle polyvalente de l’Alliance Française pour un ciné-concert en hommage à Albert Falco, plongeur français décédé le 21 avril de cette année.
C’est sur les images de ce dernier que le duo a présenté, samedi dernier, ce concert aquatique. Une plongée en musique dans le monde sous-marin. Pour “un flirt” avec une tortue sur les douces notes de la harpe et des envolées du violon. Un duo de femme qui habille l’univers marin avec des sonorités planantes. On nage sur les accords, avec les mouvements de la tortue, toujours en grâce.
“Ce concert est un moyen de réunir les amoureux du monde aquatique et de la musique dans un seul lieu pour une découverte des fonds marins”, souligne la harpiste. Ce projet s’inscrit dans un cadre écologique, pour sensibiliser le public à la nécessité de protéger l’univers aquatique.
Les musiciennes jouent également avec les requins et font découvrir des bans de coraux uniques et quelques espèces rares. Claire Le Fur projette son hommage à la mer et à Cousteau avec sa prestation aquatique : elle joue et chante la mélodie de sa harpe dans la réserve Cousteau, en face de la statue de l’explorateur français dans les eaux de la Guadeloupe.
Pour la vidéo intitulée Accords sous la mer, elle s’est dotée d’une harpe en composite, fabriquée par Didier Budin. Alors qu’une harpe pèse en général quarante kilos, celle de Didier Budin n’en fait que quinze. Ce film a reçu le prix de l’institut océanographique Paul Ricard au Festival mondial du film sous-marin de Marseille en 2009.
En accord avec la mer, le duo a immergé l’audience dans les eaux troubles du grand bleu. Pour écouter les mélodies de la mer, comme le chante Menwar.