La circonscription No 2 a conservé son cachet historique, du fait qu’elle recouvre la partie de Port-Louis qui abrite le monument Marie Reine de la Paix, le Champ-de-Mars, Chinatown, le Bâtiment du Trésor ou encore la Cour suprême.

Cette circonscription compte ainsi des lieux incontournables de la capitale, où se mêlent petits commerces et grands immeubles. Elle est toutefois aussi marquée par des maux sociaux comme la pauvreté et le chômage dans les faubourgs de la localité.

La circonscription No 2 s’étend sur 10,5 km2 et regroupe les endroits tels Vallée-Pitot, la Citadelle, le Ward IV, l’ex-rue Desforges, Marie Reine de la Paix, Boulevard Victoria, rue la Paix, Tranquebar, La rue la Reine et Bangladesh. Pour les élections générales cette année, la circonscription compte 24 238 électeurs. En 2014, c’est Reza Uteem qui était sorti en tête de liste sous l’Alliance PTr/MMM, avec 7 911 votes. Il a été suivi de deux néophytes dans cette circonscription, soit l’avocate Roubina Jadoo-Jaunbocus (Alliance MSM/PMSD/ML), avec 7 686 votes, et Osman Mahomed pour l’alliance PTR/MMM, avec 7 553 votes.

Par ailleurs, cette circonscription a connu de nombreux développements au fil des années avec l’engagement du gouvernement de redonner à la capitale ses lettres de noblesse. Ainsi, de nombreux bâtiments ont été érigés et des bureaux ont été installés pour inciter les investisseurs et autres grandes compagnies à élire domicile dans la capitale. Toutefois, dans les faubourgs de la capitale, le chômage et la pauvreté restent des problèmes récurrents dont les solutions tardent à venir. Des travaux de construction de nouveaux drains et de nouvelles infrastructures ont toutefois été entrepris.

Nouvelle Cour suprême : projet d’envergure

La circonscription No 2 a aussi comme particularité d’abriter la plus haute instance judiciaire à Maurice, soit la Cour suprême. L’ancienne Cour suprême donnera place dans un futur proche à la nouvelle, sise rue Edith Cavell. Les travaux sont quasi terminés et le bâtiment devrait être livré avant la fin de l’année. Ce projet, au coût de USD 30 M (environ Rs 1 milliard) et entièrement financé par l’Inde, se veut plus sophistiqué et moderne, et comprendra notamment 24 salles d’audience et deux parkings souterrains.


QUESTIONS À | Ali Jookhun (travailleur social) :
« Revoir les mécanismes pour combattre la pauvreté »

Y a-t-il eu des développements conséquents dans cette circonscription ?
Ce sont surtout des projets visibles qui ont été réalisés comme des terrains de football rénovés ou encore la construction de nouveaux abribus près du Champ-de-Mars ou à Vallée-Pitot. Il y a aussi ce problème de tout-à-l’égout rue La Paix dont les travaux semblent être quasi terminés. Par contre, il y a un sérieux manque de nouvelles infrastructures pour faciliter le train de vie des habitants.

Quels sont les réels problèmes qui affectent les habitants ?
Ce sont surtout les routes et les infrastructures qui laissent à désirer et qu’il faut revoir. Il y a aussi des terrains de l’État laissés dans des conditions délabrées. Un des plus gros problèmes demeure la pauvreté dans les quartiers tels Bangladesh. Dans ces endroits défavorisés, il faut qu’il y ait une étude approfondie, des experts sur le terrain pour trouver une solution et améliorer le sort de ces personnes. Ce mal-être social doit dépasser tous les bords politiques. Il faut revoir les mécanismes en place. Je m’occupe des personnes souffrant de handicap, je trouve qu’il faut aussi des infrastructures pour leur faciliter l’accès, ce qui n’est pas vraiment le cas. Il faut aussi penser à ne pas détruire nos espaces verts lorsque des bâtiments et autres structures sont érigés.

Quel est votre avis sur le travail accompli par les députés de la région ?
Dans l’ensemble, le travail accompli n’est pas mauvais. Les députés ont fait le travail comme il faut en étant à l’écoute de leurs mandants et avec des questions posées lors des séances à l’Assemblée nationale. La députée Roubina Jadoo-Jaunbocus a aussi été très présente dans l’endroit, mais c’est dommage qu’il y ait eu cette erreur de parcours.

Selon vous, quelles sont les attentes des mandants pour les élections générales ?
D’avoir des députés à l’écoute qui travaillent dans l’intérêt des régions de la circonscription.


Tableau

Raoul Rivet Government School            1 540
Notre Dame de Bon Secours RCA         292
Renganaden Seeneevassen SSS remplacé par Raoul Rivet Government School         1 607
Labourdonnais Government School       3 216
Guy Rozemont Government School       4 424
Surtee Soonnee Government School       5 119
G.M.D. Atchia State College remplacé par notre Dame de Lorette RCA           2 099
St. Jean Baptiste de La Salle RCA         4 118
Notre Dame de La Paix RCA             1 823