C’est à Cité Malherbes, dans la circonscription No 17, que la première tournée de l’exercice de porte-à-porte a commencé pour les candidats de l’Alliance Lepep. Stephan Toussaint (MSM), Kumar Ramdin (Muvman Liberater) et Adrien Duval (PMSD) étaient ainsi sur le terrain dès 17h hier, accompagnés de membres de l’Alliance Lepep. Malgré le temps pluvieux, ils ont parcouru les quelques rues de Malherbes. L’opération de porte-à-porte, dans la partie B de la région, continuera demain après-midi. L’un des objectifs principaux de l’exercice, hormis de convaincre les électeurs de voter pour l’Alliance Lepep, est de présenter Adrien Duval aux habitants de la circonscription. Novice dans le domaine, Adrien Duval aspire en effet à « un retour aux sources », d’où son choix de se porter candidat dans la ville de Curepipe.
Ce porte-à-porte, selon Adrien Duval, « est plus un devoir de courtoisie » envers ces personnes. Le message passé par les candidats de l’Alliance Lepep est “inn ariv ler pou vrai sanzman”. Malgré son jeune âge, Adrien Duval explique appliquer une politique de « conviction et remplie d’idées ». Quant à son âge, il n’est, pour lui, « pas un obstacle », mais au contraire « un atout » pour être à proximité de son électorat et, surtout, des jeunes, sur qui il compte énormément. En revanche, sa seule frayeur, selon lui, est de ne pas connaître la date des élections. À ce propos, il estime qu’il s’agit d’une « tactique de prolongation » ayant pour but « de faire du “damage control” ». À travers sa campagne, Adrien Duval cherche avant tout à sensibiliser tous les jeunes de la ville. Selon lui, il y aurait en effet «  beaucoup à faire en termes d’infrastructures », comme faire construire une piscine ou encore faire couvrir les stades, ériger un amphithéâtre et, ainsi, « donner aux jeunes tous les outils et les ressources dont ils ont besoin pour pouvoir pratiquer un sport » sans la contrainte du mauvais temps. « Curepipe doit capitaliser sur ce que les jeunes ont à donner. Il faut promouvoir leur talent et faire revivre Curepipe. Un de mes projets consistera a redonner à la Ville Lumière sa réputation de cité animée et colorée », a-t-il lancé avant de se remettre au travail.