Le gouvernement mauricien souligne qu’à ce jour aucune information officielle concernant la présence à Maurice de Claudine Razaimamonjy, conseillère du président malgache, ne leur a été communiquée. « On suit la situation de près », fait-on ressortir dans les milieux du gouvernement. « Nous sommes en contact avec l’ambassade de Maurice à Madagascar et celle de Madagascar à Maurice ». Sollicité par Le Mauricien, le chargé d’affaires malgache, Mija Rasamizafy, demeure injoignable.
Claudine Razaimamonjy avait été placée sous mandat de dépôt, soit en détention provisoire, le 7 avril, pour favoritisme, détournement de fonds et blanchiment d’argent à Madagascar. Le syndicat des magistrats avait lancé deux mandats d’interdiction de quitter le territoire malgache contre la principale concernée, mais elle a débarqué à Maurice lundi alors qu’elle était supposée être sous surveillance à l’hôpital Joseph Ravaohagry Andrianavolona.