La campagne de sensibilisation « Clean up the World » a officiellement été lancée par le ministre de l’environment, Etienne Sinatambou et le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, au Shri Atal Bihari Vajpayee tower à Ebène, samedi 21 septembre.

« Nous ne devons jamais oublier que Maurice n’est pas épargnée par les défis environnementaux. Les déchets solides sont un problème important car une grande quantité de ses déchets se retrouvent notamment dans les cours d’eau, les terres vagues, les champs de canne à sucre, les forêts et les zones côtières de l’île, simplement en raison des mauvaises habitudes de certains d’entre nous », explique Etienne Sinatambou.

Selon les chiffres du ministre, Pour la période d’octobre 2018 à août 2019, environ 7 866 avis ont été émis. Au cours de la même période, 4 713 terrains nus et 1 507 espaces verts ont été nettoyés par les autorités locales. En 2018, le volume total de déchets éliminés à la décharge Mare Chicose était de 543 196 tonnes comparativement à 482 196 tonnes en 2017, soit une augmentation de 12,7 %.

Rappelons que la campagne Nettoyons la Terre a été lancée en Australie en 1987 et, depuis 1993, elle est célébrée à l’échelle internationale chaque année pendant la troisième semaine de septembre. L’objectif principal de la campagne Nettoyons la Terre est de rassembler les ONG, les groupes communautaires, les écoles, les gouvernements, les entreprises et les particuliers afin de favoriser la gérance environnementale par des mesures visant à améliorer la qualité de l’air et de l’eau, à nettoyer les rues, parcs, forêts, rivières et plages locales ainsi qu’à sensibiliser les citoyens à la protection de l’environnement.

Cette année, « Clean up the World »  sera un continuum du « Mega Clean up Campaign », lancée par le Premier ministre en juillet 2019.