Des douze élèves du Collège Adventiste de Phoenix victimes d’intoxication alimentaire, dix ont été hospitalisées d’urgence hier après-midi à l’hôpital Candos. Bien que leur état n’est pas jugé critique, elles y seront gardées en observation au Ward 3. Les parents, « choqués » par cette affaire, affirment pour leur part ignorer que leurs filles avaient prévu un get together à l’école afin de clôturer l’année scolaire. La direction, pour sa part, envisage de reporter les épreuves de fin d’année, qui devaient débuter demain, pour les élèves encore hospitalisées.
Pour les jeunes filles de la Form 1 Yellow du Collège Adventiste, ce get together était une initiative en vue de réunir les amies les plus proches pour célébrer une année de scolarité dans l’établissement de Phoenix. « Un moyen de renforcer les liens et de maintenir une amitié », disent-elles. « L’école n’organise aucune fête de fin d’année. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser une petite fête avec un déjeuner afin de marquer l’année », expliquent les jeunes filles, rencontrées par Le Mauricien hier. Ce get together était prévu depuis vendredi dernier. « Chacune a apporté sa contribution », explique Kessia Oodun. Une cotisation a été faite pour acheter des oeufs et des pommes de terre, qu’elles ont accompagné de sauce tomate.
Selon le recteur adjoint Caroll Prayag, le plat préparé par les élèves elles-mêmes a été consommé durant la pause de la matinée, à 10 h. « Ce n’est que quelques minutes après que les élèves ont commencé à sentir un malaise ». Pour les jeunes filles hospitalisées, « le menu était tellement simple que nous ne pensions pas que cela aurait pris de telles proportions ». Annabelle Cartick dit ignorer quels sont les ingrédients qui ont causé ce malaise. « Tout paraissait normal », affirme-t-elle. C’est durant le cours de Bible Knowledge que Kessia affirme avoir commencé à souffrir de maux d’estomac,, alors qu’Annabelle indique, pour sa part, avoir perdu connaissance. « Lorsque je suis revenue à moi, j’étais déjà à l’hôpital. C’est ainsi que j’ai su que j’ai été victime d’une intoxication alimentaire », raconte la fillette de douze ans. Des douze élèves prises de malaise, d’eux ont regagné le toit familial en début d’après-midi. Les dix autres sont en observation au Ward 3 de l’hôpital Victoria où leur état n’est pas jugé critique.
Les collégiennes ont reçu la visite de Catherine Gilette, la directrice de l’établissement, ce matin. Une réunion d’un panel d’enseignants est prévue afin de décider de la marche à suivre. Selon M. Prayag, le Collège Adventiste envisage de reporter les épreuves de mathématiques et de sciences prévues ce vendredi dans le cadre des examens de fins d’année pour celles hospitalisées. « Il faudra d’abord attendre que les élèves sortent de l’hôpital pour savoir comment nous allons nous organiser », affirme-t-il. « Nous allons aussi nous pencher sur le problème pour savoir comment éviter que cela ne se reproduise ».
Les parents, quant à eux, ont pris connaissance de l’état de santé de leurs enfants durant les heures de visite. Informés par la direction du collège, ceux qui s’étaient rendu à hôpital ont dû patienter jusqu’à 15 h 30 afin de rencontrer leurs enfants. Si un parent d’une des filles affirme être au courant de l’organisation de ce get together, d’autres ont été étonnés d’apprendre son existence.
Le ministère de la Santé, pour sa part, indique que des analyses en laboratoire à des fins toxicologiques seront effectuées. Une enquête policière a été initiée.