La Barclays Bank Mauritius Ltd voit grand pour les ONG en décidant de les valoriser. Pour Ravin Dajee, General Manager, le but est de reconnaître la contribution de ces ONG qui, dit-il militent pour un développement meilleur et ce, dans différents secteurs.
L’institution bancaire organise ainsi le Colours Of Life Award 2013 sur les projets sociaux émanant de ces ONG et qui touchent l’éducation, le développement socio-économique, le combat contre les fléaux sociaux, le bien-être au niveau de la santé aussi bien que le loisir et l’environnement. La date butoir des ONG pour soumettre leur candidature a été fixée au 31 octobre.
La compétition sera comme suit : un gagnant sera choisi dans chaque catégorie et le cash prize est de Rs 100 000 par catégorie. Le grand vainqueur aura un cash prize de Rs 300 000 et ce prix lui sera remis lors d’une cérémonie qui se tiendra en décembre. Ravin Dajee insiste sur le bon escient de la mise en pratique des principes de bonne gouvernance dans la gestion de ces projets sociaux.
Quant à Cyril Wong, vice-président du conseil d’administration, il a précisé que les ONG seront invitées à envoyer des projets concrets qui ont changé la vie des bénéficiaires ou qui ont atteint avec succès les objectifs initialement définis.
Un jury indépendant composé de sir Victor Glover, Pierre Dinan, Aline Wong, Jacques du Mée et Pamela Bappoo-Dundoo sera appelé à juger le travail de ces ONG avant la grande délibération.
Ravin Dajee soutient pour sa part que la Barclays Bank a toujours apporté sa contribution sociale dans plusieurs domaines. Aujourd’hui, fait-il ressortir, le but visé est d’amener une reconnaissance du travail fourni par les ONG qui oeuvrent pour une vie meilleure auprès des bénéficiaires.
« Nous allons évaluer les divers projets d’après la liste de critères portant sur la gestion du projet, l’impact du projet sur la communauté, la bonne gouvernance et la pérennité du projet. » Dans le même ordre d’idées, il explique que Barclays Bank s’engagera à organiser chaque année un tel concours qui, dit-il, favorisera le développement autonome des ONG à Maurice et à Rodrigues.