Statistics Mauritius a revu à la baisse son estimation du déficit commercial pour cette année. Selon ses dernières prévisions, rendues publiques ce matin, la balance commerciale du pays serait déficitaire d’environ Rs 88 milliards, et non de Rs 93 milliards comme estimé en mai dernier. Toutefois, le déficit resterait malgré tout à un niveau plus élevé que celui de 2012 (Rs 80,6 milliards).
Cette estimation corrigée du déficit commercial tient compte des tendances récentes et des informations obtenues de diverses sources quant à l’évolution future de nos échanges commerciaux. Pour ce qui est des tendances passées, les données du premier semestre 2013 indiquent une progression des exportations, celles-ci atteignant Rs 42,1 milliards, contre Rs 38,8 milliards pour les six premiers mois de 2012. Même si l’approvisionnement des navires (carburants et autres produits) a rapporté Rs 8,1 milliards, contre Rs 6,2 milliards pour le même semestre de 2012, on note une croissance des exportations domestiques : de Rs 26,8 milliards à Rs 28,8 milliards, et ce alors que les réexportations, elles, ont accusé une baisse (de Rs 5,8 milliards à Rs 5,2 milliards).
Selon Statistics Mauritius, les exportations de produits d’habillement ont rapporté Rs 11,3 milliards sur la période couvrant janvier à juin 2013, celles des produits de la mer de Rs 7,1 milliards et celles de sucre, environ Rs 5 milliards. L’analyse des exportations par secteur d’activités indique que, pour l’alimentaire, les recettes se sont élevées à Rs 13,4 milliards, soit une hausse de 17,7% comparativement à la performance du semestre correspondant de l’année dernière. Les exportations de sucre et de produits de la mer, elles, ont augmenté de 36,4% et 13,6% respectivement. Quant aux produits manufacturés divers, une baisse des recettes de l’ordre de 6% est constatée, celles-ci avoisinant les Rs 15 milliards. La valeur des produits d’habillement a accusé un repli de 4,6%. En revanche, on observe, au niveau d’autres produits manufacturés, une progression de 9,9% des exportations. Les exportations de pierres précieuses et semi-précieuses ont augmenté de 42,7%, alors celles des tissus/fils ont grimpé de 16,4%.
Les données officielles indiquent que le secteur Export-Oriented Enterprises (EOE) a vu ses exportations croître de 2,3%, pour atteindre Rs 23 milliards.
Concernant des marchés, le Royaume-Uni a préservé sa place de leader (Rs 6,3 milliards), absorbant  18,4% de nos exportations. La France s’est retrouvée deuxième, avec une part de 13%, précédant l’Italie (10,8%), les États-Unis (9,5%) et l’Afrique du Sud (8,3%). Selon Statistics Mauritius, les exportations vers l’Italie et les États-Unis ont été en hausse alors que celles vers les marchés français et britannique se sont pour leur part repliées.
Au plan des importations, une faible réduction (-1,8%) est rapportée pour le premier semestre 2013, soit une valeur totale de Rs 75,9 milliards. La facture pour les produits alimentaires a augmenté de 6,7%, pour atteindre Rs 14,5 milliards, les achats de fruits/légumes (+21%), de produits de la mer (+16,1%) et de céréales (+13,8%) ayant pris l’ascenseur. Celle des carburants a enregistré une hausse de 2,4% pour se chiffrer à Rs 18,5 milliards, alors que pour les machines et équipements de transport, les achats ont coûté pas moins de Rs 13,1 milliards (-22,4%).
L’Asie est le plus gros fournisseur de Maurice, représentant environ 56% (Rs 42,4 milliards) de la valeur totale de nos importations. L’Inde (26,4%), la Chine (14%), la France (7,99%) et l’Afrique du Sud (6,5%) ont été les principaux pays fournisseurs. A noter que l’Inde est le principal fournisseur de produits pétroliers. Statistics Mauritius prévoit que les importations totales pour cette année se monteraient à Rs 175 milliards, au lieu de Rs 180 milliards comme estimé en mai dernier. Les exportations pourraient rapporter Rs 87 milliards, soit le même montant prévu il y a trois mois.