Le rendez-vous mystérieux de la station-service de St-Pierre en pleine campagne pour les élections générales du 10 décembre 2014 assume désormais toute son importance au sujet de l’infiltration préméditée de « larzan la drog » dans la politique. Toute confirmation devra pousser la commission d’enquête à commenter le financement de certains candidats par des trafiquants de drogue notoires. Le président de la Commission d’enquête sur la drogue, l’ancien juge de la Cour suprême, Paul Lam Shang Leen, a abordé de front cet épisode lors de l’interrogatoire de Me Noor Hossenee, jeudi dernier. Il n’a pas fait dans les détails face à cet avocat proche du Chairman de la Gambling Regulatory Authority et de la Law Refom Commission, Me Raouf Gulbul, et du clan de SMS Pariaz Ltd et autres Jean-Michel Lee Shim. « Et si je vous dis que selon mes informations, cette maison (de St-Pierre) est celle de Peroumal Veeren ? » a lancé le président de la commission d’enquête à l’homme de loi. En l’absence de confirmation, la question reviendra sur le tapis lors de l’audition d’autres témoins avec d’éventuelles révélations sur le contenu du sac, qui avait été transféré subséquemment du véhicule, un 4×4, à bord duquel voyageait le candidat du MSM, Raouf Gulbul, dans le coffre d’une autre voiture après le soi-disant rendez-vous avec un imam de Plaine-Verte à St-Pierre.
L’avocat de SMS Pariaz Ltd, qui a fait campagne pour le Chairman de la Gambling Regulatory Autjority, a apporté une première confirmation formelle. Devant la Commission d’enquête sur la drogue, il a avoué être une des parties présentes à ce rendez-vous de St-Pierre à la fin de novembre ou au début de décembre 2014. Les autres personnes étaient le candidat Raouf Gulbul et Mamade Baccus. Pour les autres détails, la commission devra chercher ailleurs, probablement avec Me Baccus ou d’autres témoins plus volontaristes et moins économes avec la vérité.
Les recoupements effectués par Week-End auprès de sources concordantes au cours de ces dernières semaines permettent de reconstituer les tenants et aboutissants de ce rendez-vous à St-Pierre avec un homme religieux pour des pamphlets en vue de la fin de la campagne, selon la version de l’entourage de Raouf Gulbul, ou avec les proches d’un parrain de la drogue avec la remise d’une importante somme d’argent en coupures de Rs 200 et de Rs 500 principalement et avec des bandes élastiques autour des liasses de billets, soit de l’ordre de Rs 3 millions. La commission d’enquête Lam Sham Leen est actuellement en quête de First Hand Evidence pour soutenir cette dernière thèse.
En effet, le jour de ce rendez-vous, Samad Goolamally, le Campaign Manager de Raouf Gulbul au No 3, Me Ashley Hurhangee, Assisant Campaign Manager, et Noor Hossenuee, qui récuse le titre de trésorier du candidat battu, sont en présence d’instructions de Raouf Gulbul au suejt de « ene travay importan pou alle fer à St-Pierre ». C’était vers 18 h.
Puis, vers 21 h, les deux chauffeurs, dont un dénommé Shabir, dépêché de Londres sur les ordres de Jean-Michel Lee Shim pour soutenir Raouf Gulbul, sont informés par celui-ci que « la rencontre avec l’imam était On ». Mais l’heure n’avait pas encore été précisée. Vers 23 h, le mot d’ordre était « zwen nou lor Filling St-Pierre pou nou alle guette ene dimoune ».
A partir de 23 h 45, Samad Goolamally, Ashley Hurhangee et Haton Murday étaient en Stand-By à la station-service de St-Pierre. Vers 1 heure, seuls Gulbul, Hossenee et Baccus, devaient emprunter une impasse pour aller à cette rencontre, qui aura duré entre 45 minutes et une heure. Au retour, Raouf Gulbul, portait un sac. « Li (Gulbul) dire : Nou allé ! Li mette sak la dan box ene lotte loto. Lir dir sa pamphlets maulana ine donné. Bann zafer sensib. Mo pou pran sa taler ar zotte », confie-t-on à ce sujet.
« Mop netwayaz pe vine tro sal »
Effectivement, vers les 3 h, des directives furent reçues pour le retour de la voiture avec le sac dans le coffre à la résidence de Raouf Gulbul. La version des faits de ceux présents à la livraison du colis s’avère être des plus cruciales, car du côté de la commission l’on est plus que convaincu que le lieu de rendez-vous de St-Pierre n’’était autre que la maison d’un des proches du parrain des parrains, Peroumal.
Interrogés par Week-End au sujet de la séquence des événements menant au rendez-vous de la station-service de St-Pierre, Mes Goolamally et Hurhangee ont préféré exercer leur devoir de réserve, car, selon toute probabilité, ils devront être entendus par la commission d’enquête au sujet de cette affaire.
Entre-temps, le Chairman de la Gambling Regulatory Authority a préféré prendre ses distances de Lakaz Mama, car « mop netwayaz pe vine tro sal ». Même si le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, est toujours d’avis que la commission d’enquête n’est qu’au stade des allégations, les prochaines étapes devraient s’annoncer éprouvantes pour lui, car l’heure de sa convocation est sur le point de sonner et la pression pour réclamer sa démission devra gagner en intensité avec des risques de colateral damages conséquents…