Source : carplus

Une « precautionary measure » a été déposée par le député du PMSD, Salim Abbas Mamode, ce mercredi 27 septembre au poste de police de Montagne Longue. Pour cause, une commission de 1% lui a été prélevée après un plein de carburant, sans qu’il ne soit affiché dans la station-service qu’une telle mesure y était appliquée.

Dans sa déposition, le député bleu indique qu’il a fait le plein à la station-service de Shell, à Notre Dame. Ce n’est que lorsqu’il a soumis sa carte de crédit ainsi que sa carte de fidélité que le pompiste l’a prévenu qu’il allait devoir payer la commission de 1%.

Dans un premier temps, le député a fait remarquer à l’employé qu’il n’était affiché nulle part que la station-service appliquait ce type de prélèvement, estimant dès lors que celui-ci était « illégal ». A quoi l’employé aurait rétorqué : « c’est mon association qui me demande de prélever ce pourcentage ».

Après s’être acquitté de sa note de Rs 1 890, incluant ladite commission, Salim Abbas Mamode s’est tout de suite dirigé vers le poste de police pour consigner une plainte.

Contacté par la rédaction, Salim Abbas Mamode a expliqué que « li pa ti enn problem pey 1%-la, me prinsip-la se ou bizin informe dabor ek dan sa stasion-la pa ti afis nilpar ki zot fer sa prelevman-la ».

Pour rappel, en juin, la commission de 2% retenue par les stations-services pour les paiements par carte bancaire avait fait polémique. Après de longues discussions, la décision avait été prise que le prélèvement pour chaque transaction par carte bancaire dans les stations-services passerait à 1% dès le jeudi 7 juin.

Du côté des banques, la mesure n’avait également pas été accueillie. En cause, selon le contrat entre les stations essence et les banques, il serait interdit d’imposer une surcharge sur la clientèle pour paiement par carte bancaire.