Les licenciés de Palmar réunis au ministère du Travail en avril
  • Certains n’ont pas encore reçu leurs compensations alors que d’autres ont obtenu moins que les 60% promis

Ils étaient supposés recevoir la deuxième tranche de leurs compensations le 15 mai. Mais grande a été leur déception en constatant que le compte ne correspondait pas à ce qu’avait indiqué le ministre du Travail, Soodesh Callichurn. Celui-ci avait en effet annoncé une compensation ex-gratia à hauteur de 60% de leurs années de service. Certains disent n’avoir reçu que 50% ou moins, tandis que d’autres n’ont pas encore touché une seule roupie à ce jour…

Pour rappel, le 5 avril dernier, le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, réunissait la presse et les licenciés de Palmar pour annoncer qu’une solution avait été trouvée, après discussions avec les administrateurs judiciaires, pour un paiement ex-gratia aux 900 licenciés de Palmar. Cette compensation s’élevait à 60% de leurs années de service et une enveloppe de Rs 45 M avait été dédiée à cet exercice, avait-il précisé. Par ailleurs, à la veille du 1er mai, le ministère du Travail avait émis un communiqué précisant que la première tranche allait être versée le 30 avril et la deuxième, le 15 mai.

Cette semaine, une partie des licenciés a bien un nouveau versement sur leurs comptes. Toutefois, ils ont été consternés en réalisant que la somme totale ne correspondait pas à ce qui avait été promis. C’est ce qu’indique James, un des licenciés, qui dit avoir eu droit à une compensation de 50% seulement. « D’autres ont eu moins et d’autres n’ont rien reçu du tout », précise-t-il.

En effet, un groupe de 200 personnes attend toujours sa première tranche de la compensation. Selon les explications du bureau de l’emploi, il y a eu un problème pratique pour le versement.

« On nous a dit, dans un premier temps, que notre ex-employeur, Thierry Lagesse, qui devait aussi contribuer à la compensation, ne l’a pas fait. Pour ceux qui n’ont rien reçu, on leur a expliqué qu’il y avait un problème avec les chèques de BDO, puis c’était un problème avec les numéros de compte. Maintenant, il paraît que les deux tranches seront versées jeudi prochain. Nous attendons de voir ce qui se passera. »

Notre interlocuteur rappelle que le ministre du Travail a signé un accord avec le représentant des licenciés de Palmar. « Cet accord a une valeur légale. On nous avait promis 60%, il faut respecter les 60%. » Il souhaite une rencontre avec le ministre afin que la situation soit clarifiée. « S’il n’y a rien, nous sommes disposés à aller en cour, car un accord est un accord. »

Dans le contexte actuel, des personnes ayant travaillé pendant 10 à 12 ans chez Palmar Textiles se sont retrouvées avec Rs 60 000 à Rs 65 000.

Par ailleurs, la majorité des licenciés sont toujours sur le “Workfare Programme”. Même s’ils se sont inscrits pour un nouveau travail, rien ne leur a encore été proposé. Une situation qui commence à les inquiéter car si pour les premiers trois mois, ils ont perçu dans les Rs 15 000, à partir de la fin de ce mois, la somme sera réduite à Rs 10 000. Selon les règlements du “Workfare Programme”, le montant sera ainsi réduit graduellement pendant une année. Après quoi, le licencié ne sera plus éligible au “Workfare Programme”. Ce délai d’un an est accordé pour lui permettre de trouver un autre emploi.