Ayant pour tradition de revisiter les plats, l’hôtel Le Canonnier a organisé la semaine dernière la 10e édition d’une compétition culinaire. Ce concours annuel, visant à mettre en relief différents produits, a été cette année axé sur les produits locaux. Six équipes ont permis aux clients présents lors de l’événement de découvrir des plats aussi inventifs que savoureux. Leur challenge : proposer un menu gastronomique avec des produits locaux. Parmi les plats revisités, il y avait, l’ourite confit, le “kat-kat” fruit à pain et de fruit de la passion.
Le chef Coopen, qui a eu l’idée d’organiser le concours, trouve que « le défi est relevé » car, dit-il, les jeunes ont travaillé en respectant les normes internationales. « Les équipes ont travaillé dur ces deux derniers mois. Chaque année, le niveau est de plus en plus élevé. C’est une fierté de voir ces jeunes briller. » Les concurrents ont été évalués par rapport aux critères internationaux : l’hygiène, le “timing”, la créativité, l’aspect, la saveur et la mise en place. Le jury, composé de chefs issus de différents établissements hôteliers de l’île, de même que des formateurs de l’école hôtelière Sir Gaëtan Duval, n’a pas eu la tâche facile, car les participants étaient tous dans la catégorie “Gold”. Au final, le verdict tombé. Le prix de la réalisation du meilleur pain a ainsi été décerné à Neran Kumar Sow Dhotah. Celui de la meilleure table à Zaheen Mohammad Battun, du meilleur cocktail à Kavirajsingh Baboolol, du respect de l’hygiène à Catherine Mathieu, de la meilleure entrée à Pascal Bertrand, du “Best Main Course” à Aroon Kumar Moorut, du meilleur dessert à Pravesh Kumar Gokhoola, et du meilleur “Team Leader” à Catherine Mathieu. Kervyn Rayeroux, Hotel Manager du Canonnier, note pour sa part que ce concours d’art culinaire aux plats revisités a permis l’éclosion de talents et l’aboutissement d’un échange fructueux entre les jeunes et leurs aînés.