Une passation de pouvoirs entre Haniff Peerun et son successeur Radhakrishna Sadien, à la présidence du Conseil des Syndicats, a eu lieu hier à la Sterling House, à Port-Louis. En tant que président sortant, Haniff Peerun dit ainsi qu’il est grand temps que les syndicats oeuvrent dans l’unité. « Tous les syndicats doivent se donner la main et défendre la cause des travailleurs. On insiste aussi sur un code de conduite. Les travailleurs doivent avoir confiance dans leur syndicat et l’exemple doit venir en premier lieu de chaque syndicat. » Haniff Peerun mettra aussi l’accent sur un plan de préretraite pour les travailleurs. « Beaucoup de pensionnés ne savent pas comment organiser leur retraite. Certains ont encore des enfants faisant des études universitaires. Il faut donc les préparer psychologiquement. »
De son côté, le nouveau président, Radhakrishna Sadien, parle de la plateforme du CDS qui vise, dit-il, « à permettre de réfléchir » sur des sujets concernant les travailleurs. « On s’appesantira sur la loi du travail, sur la spéculation entourant l’âge de la retraite, le code de conduite… Il faut revoir la loi concernant le public gathering, qui n’est pas en conformité avec l’amendement dans les lois du travail. » Radhakrishna Sadien parle aussi de l’unité qui doit prévaloir chez les syndicalistes. « On souhaite voir une participation active des membres dans les activités », termine-t-il.