Poste de police de Centre de Flacq

La CID de Flacq enquête sur un détournement d’au moins Rs 10,5 M au préjudice d’un quadragénaire, directeur d’une compagnie d’aménagement paysager (landscaping), située à Constance, Flacq. Dans sa plainte à la police lundi, ce dernier relate qu’en juin 2018, il a recruté une habitante de Curepipe, âgée de 34 ans, pour travailler comme secrétaire. Cette dernière avait pour tâche de payer les fournisseurs et de s’occuper des finances et des salaires des employés. Selon le plaignant, en janvier, son comptable l’a informé que la secrétaire ne soumettait plus les comptes et documents bancaires au département de comptabilité.

Croyant qu’il s’agissait d’un retard, le directeur a demandé à la trentenaire de faire le nécessaire. Mais ce n’est qu’en mai que la secrétaire l’a rencontré pour prétendre que des rongeurs avaient mangé des documents papier et que l’ordinateur sur lequel étaient inscrites toutes les informations avait subi un crash. Et d’ajouter qu’elle n’avait pas sauvegardé les données sur un autre serveur. Le directeur n’a pas cru à son histoire et l’a licenciée pour ensuite ordonner à son comptable d’effectuer un bilan des comptes. Ainsi, à travers les relevés bancaires de sa compagnie, le plaignant a appris que sa secrétaire avait émis plusieurs chèques à son nom personnel, celui de son époux et d’un autre proche pour une somme totalisant Rs 1,4 M.

En plus, la trentenaire a détourné Rs 9,2 M du compte de la compagnie vers son compte personnel. Le directeur a essayé de contacter son ancienne employée, mais sans succès. Il l’a alors dénoncée à la police, lundi, en soumettant les relevés bancaires montrant les “bank transfers” et des copies de chèque. La CID de Flacq recherche activement l’ex-secrétaire dont la maison à Curepipe était fermée à clé. L’enquête est menée par l’équipe du surintendant Purmassur.