Panagora Marketing ne compte pas rester les bras croisés après avoir été infligé d’une amende de près de Rs 30 millions par la Competition Commission of Mauritius (CCM). Sa première démarche pour contester cette amende est d’avoir recours à la justice. “Panagora conteste la décision de la CCM et nous comptons faire appel auprès de la Cour suprême. Comment expliquez-vous que l’amende symbolique de Rs. 1 recommandée par le Executiv e Director passe à Rs 29,9 millions dans la Décision des Commissaires?”, dit Cédric Lagesse, directeur de Panagora, à Week-End.
L’un des principaux reproches de la CCM à Panagora est l’absence de la mention recommended sur ses prix de poulets. Selon la CCM, l’absence de cette mention a induit les vendeurs en erreur, les amenant à considérer le prix comme obligatoire. “Or, nous maintenons que les retailers ont toujours été libres de pratiquer les prix qu’ils souhaitaient. Les promotions ont, d’ailleurs, toujours été faites. Le consommateur n’a jamais été lésé. Panagora n’a aucun intérêt à ce que ses produits soient vendus par les retailers plus chers que la concurrence, c’est totalement absurde!”, dit-il. Pour Cédric Lagesse, “contrairement à ce qui a été relayé par certains observateurs, il n’y a pas de rapport entre cette décision de la CCM et le niveau des prix du poulet. La CCM ne nous reproche pas d’avoir vendu le poulet trop cher”, dit-il. Le directeur ajoute que depuis 2014, Panagora est l’une des seules entreprises à indiquer recommended sur ses étiquettes.
Dans son rapport, la CCM reproche à Panagora Marketing d’avoir établi des pratiques qui ont pu empêcher les revendeurs de vendre le poulet Chantecler à un prix libre. “In particular it has been alleged that Panagora Marketing Co Ltd has engaged in Resale Price Maintenance by establishing fixed or minimum prices to be observed by resellers when selling Chantecler branded chicken products,” lit-on dans le rapport.