Lors de sa visite officielle au Gabon la semaine dernière, le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval a signé deux lettres d’intention destinées à bâtir une coopération dans les domaines de l’éducation et de la santé entre les deux pays. Le ministre gabonais des Affaires étrangères, de la Francophonie et de l’intégration régionale, Emmanuel Issoze Ngondet, qui a signé ces lettres d’intention au nom de son pays, a estimé que l’expérience de Maurice dans ces deux secteurs peut être utile pour le Gabon.
Xavier-Luc Duval a dit avoir réalisé que le Gabon a, peut-être, besoin d’enseignants, de médecins et d’infirmiers et que Maurice a une disponibilité en termes de ressources humaines dans ces mêmes métiers. « Les Mauriciens ont, je pense, tout à gagner en termes d’expérience à aller travailler au Gabon », a-t-il déclaré, avant d’estimer à environ 250 les enseignants que Maurice pourrait fournir au Gabon. Mais, a-t-il ajouté, « il faut travailler ce programme avec les Mauriciens, car il faut bien qu’ils acceptent d’y participer. » Le VPM a fait ressortir que les Mauriciens sont bilingues, ce qui devrait aider au projet gabonais de devenir un pays bilingue. Quant au domaine de la santé, M. Duval a rappelé que Maurice possède une école pour infirmiers qui devraient apprécier l’occasion de travailler à l’étranger.
Le ministre gabonais a ajouté que ces deux lettres d’intention sanctionnent les discussions qui ont eu lieu entre le VPM et le ministre gabonais de la Santé et celui délégué à l’Éducation nationale. « Ces discussions ont porté sur l’expression des besoins du Gabon dans les deux secteurs, les modalités arrêtées pour permettre à Maurice de nous apporter son soutien dans les initiatives que nous devons donner pour satisfaire ces besoins et la réflexion sur le cadre juridique à mettre en place pour accompagner la coopération qui sera développée dans ces secteurs », a-t-il déclaré.
Outre une audience avec le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, le VPM et sa délégation se sont aussi rendus sur la tombe de l’ancien président Omar Bongo, à Franceville, dans le sud du pays. La délégation s’y est rendue en jet privé mis à sa disposition par le président Ali Bongo Ondimba. Xavier-Luc Duval a été accueilli à sa descente d’avion par le gouverneur et le maire de Franceville et par de hauts officiers de l’armée gabonaise. Pendant que le VPM se recueillait sur la tombe d’Omar Bongo, l’ambassadeur itinérant de Maurice en Afrique, Azad Dhomun, a offert un fateha (prière musulmane). Par la suite, M. Duval et sa délégation ont visité l’université des Sciences et Techniques de Masuku de Franceville où ils ont été accueillis devant une salle comble par les membres des différentes facultés et des étudiants. Ces derniers ont montré beaucoup d’intérêt pour venir poursuivre leurs études à Maurice qui, rappelons-le, offre 50 bourses aux étudiants africains depuis l’année dernière.