source photo : internet

La cour d’appel de Séoul a alourdi vendredi à 25 ans de détention la peine de l’ancienne présidente Park Geun-hye qui avait été destituée l’année dernière dans un retentissant scandale de corruption et d’abus de pouvoir.

Première femme élue présidente en Corée du Sud, Mme Park, 66 ans, avait été arrêtée en mars 2017 pour toute une série d’accusations qui ont mis en lumière les accointances troubles entre le pouvoir politique et les grands conglomérats familiaux.

Elle avait été condamnée en avril en première instance à 24 années de détention.