La participation des équipes mauriciennes à la Coupe d’Afrique des clubs champions féminins de volley-ball paraît des plus incertaines. L’aspect financier demeure le souci pour Azur SC et le Curepipe Starlight, respectivement championnes et vice-championnes nationales, qui ont été invitées à participer à cette compétition continentale prévue à Madagascar du 4 au 14 avril prochain.
Outre les frais de déplacement, il est stipulé que les équipes participantes devront encourir les frais de participation qui se chiffrent à $ 1 000 (environ Rs 30 000). De plus, le comité organisateur prévoit une somme de $ 50 par jour et par membre de la délégation, alors que l’inscription du nom du commanditaire sur le maillot équivaut à $ 1 000. En somme, une équipe mauricienne devrait débourser aux alentours de Rs 500 000 si elle compte être en action dans cette compétition qualificative pour les championnats du monde.
D’où le scepticisme de Guito Lepoigneur, entraîneur d’Azur SC. « Cela est au-dessus de nos moyens. Déjà, lors de la Coupe des clubs champions de la zone 7 à Madagascar l’année dernière, nous avions eu à débourser une somme conséquente. Heureusement que nous avions obtenu une aide de Rs 150 000 du ministère de la Jeunesse et des Sports. Cela a diminué les frais. » Il se dit toutefois attristé de devoir renoncer à la participation. « Cela aurait été l’occasion de frottements face à des équipes chevronnées. Mes joueuses auraient à coup sûr gagné en expérience. »
Du côté du Curepipe Starlight, on évoque également le manque de moyens. « Rien n’est encore décidé, mais ce sera a priori une réponse négative. Lors de la Coupe des clubs champions de la zone 7, nous avons dû nous battre pour trouver des commanditaires et des joueuses ont même dû débourser de leurs poches. En outre, de la somme allouée par le MJS, nous n’avions obtenu que Rs 50 000 », fait ressortir Daniel Lam Hing, responsable de la Commission volley-ball au sein de la formation curepipienne. Une équipe qui sera cette saison dirigée par Prisca Seerungen, du fait que Deepak Sowaruth s’est retiré pour des raisons personnelles. Une des plus anciennes du groupe, Prisca Seerungen détient déjà son diplôme d’entraîneur.
Pour en revenir à cette compétition continentale, il est à noter que les équipes invitées devront soumettre leur formulaire officiel d’enregistrement avant le 28 février. Chaque délégation devra comprendre 18 personnes, à savoir un team-manager, l’entraîneur, l’assistant-entraîneur, un arbitre international, un médecin accrédité auprès de la Fédération internationale de volley-ball, un journaliste accrédité et douze joueuses. La présence de l’arbitre étant obligatoire. Si la compétition est prévue du 4 au 14 avril, la réunion technique se déroulera le 3 avril.
Il est à noter que la dernière participation des équipes mauriciennes à la Coupe d’Afrique des clubs champions remonte à avril 2011. Les Tranquebar Black Rangers et le Curepipe Starlight étaient alors en action. Toutefois, la compétition s’était déroulée à Maurice.