L’ASPL 2000 entame, demain au stade George V, son deuxième périple africain, en Coupe de la CAF cette fois, contre les Tunisiens du Club Africain. Après son élimination in extremis en Ligue des Champions d’Afrique, la bande à Sakoor Boodhun veut cette fois conjurer le mauvais sort en se qualifiant pour la prochaine phase de la deuxième compétition de club sur le plan africain.
Si on devait ramener les choses sur le plan purement sportif, l’ASPL 2000 serait déjà hors du coup. Le palmarès des Tunisiens parle pour eux : une Coupe des Clubs Champions africains, une Coupe afro-asiatique, bref, une liste de trophées les uns plus importants que les autres.
Mais surtout, ils se sont imposés avec une conviction déconcertante contre les Forces armées du Sierra Leone (9-1) !
De son côté, l’ASPL 2000 ne veut pas se laisser aller à une analyse des performances de son adversaire. « On avait fait la même chose contre Al-Hilal », explique Andry Lalaina, le capitaine de la formation port-louisienne. La découverte se fera donc demain, au moment d’entrer sur le terrain.
Par contre, le champion de Maurice devra faire sans quelques éléments, blessés ou suspendus, selon son capitaine. Au rayon des blessés, Bruno Ravina, Olivier Andrisoa et Ludovic Lafoudra, alors qu’Emmanuel Vincent-Jean, Luther Rose et Marco Dorza manqueront le match aller. « Cela ne veut pas dire que nous viendrons en victimes expiatoires. Nous préférons attendre le début de la rencontre et montrer de quoi nous sommes capables », poursuit le capitaine.
De son côté, le Club Africain est récemment passé par une zone de turbulences. Selon les différents sites d’information, les joueurs auraient refusé de faire le voyage à Maurice tant que les cinq mois de salaire qui leur sont dûs ne seront pas versés. Mais un retour à la normale a été constaté. C’est donc une délégation forte de 35 personnes qui a foulé le sol mauricien mercredi matin.
Cela dit, ce choc s’annonce crucial pour les deux formations. En effet, les champions de Maurice ont fait de leur campagne africaine l’une de leurs priorités. « Cette fois, on va rencontrer un adversaire très technique. Mais on ne veut pas en savoir plus sur eux, c’est mieux de les rencontrer sur la pelouse. » Quid de la préparation ? Cette semaine a été consacrée au décrassage et à la préparation physique. « On joue déjà le championnat. Nous avons donc des matches en jambes. Il suffira de trouver les bons automatismes demain. »
Ce match sera crucial pour Andry Lalaina et ses coéquipiers, qui rêvent d’aller le plus loin possible en Afrique. « On en a fait un de nos objectifs de la saison. Maintenant, il faut faire de sorte à l’atteindre », conclut le capitaine. Le match retour se jouera le 15 courant au stade Olympique de Rades à 16h, heure locale. La délégation tunisienne quittera Maurice lundi soir.
Autour du match
Quatuor djiboutien pour la rencontre

La Confédération africaine de football a accordé sa confiance à un quatuor djiboutien pour officier au cours de cette rencontre. Ainsi, Souleiman Ahmed Djama sera l’arbitre central, alors que Farhan Bogoreh Salime et Gamal Aden Abdi seront les juges de touche. Le quatrième arbitre est Hassan Egueh Yacin. Le commissaire du match vient de Madagascar. Il s’agit de Raoul Arizaka Rabekoto.