Marie Cindy Laval, Cyril Pierrot Laval et Antonio Nevil Rome ont été trouvés coupables devant la cour intermédiaire de blanchiment d’argent. La magistrate Renuka Dabee a infligé des amendes de Rs 390 000 et Rs 240 000 respectivement aux deux premiers nommés. Antonio Nevil Rome a, lui, été condamné à trois ans de prison. La maison de Marie Cindy Laval à Richelieu a été saisie.
La vice-présidente de l’instance criminelle de la cour intermédiaire Renuka Dabee s’est prononcée sur la sentence de Marie Cindy Laval, de Cyril Pierrot Laval et de Antonio Nevil Rome. Les deux premiers nommés ont un casier judiciaire vierge. Les trois prévenus étaient poursuivis par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) dans une affaire de blanchiment d’argent sous 22 chefs d’accusation. La poursuite était représentée par Me Kaushik Goburdhun, assisté du Senior Investigator Heerah.
13 chefs d’accusation pèsent sur Marie Cindy Laval (30 ans). Il lui est notamment reproché d’avoir blanchi environ Rs 792 600 déposées sur son compte bancaire, dans un établissement à Stanley, Rose-Hill. La commission anticorruption soupçonnait cet argent de provenir du trafic de drogue. La magistrate Renuka Dabee lui a infligé une amende de Rs 390 000. Sa maison à Richelieu sera également saisie selon les dispositions de l’article 8 (2) de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA).
Cyril Pierrot Laval, le père de la jeune femme, aurait quant à lui été trouvé coupable d’avoir blanchi Rs 220 000 en les déposant sur plusieurs comptes, notamment sur son compte PEL à la Mauritius Housing Company. Le sexagénaire avait également acheté une maison d’une valeur de Rs 450 000 à Richelieu. La vice-présidente de la Criminal Division de la Cour intermédiaire lui a infligé une amende de Rs 240 000.
S’agissant d’Antonio Nevil Rome, il lui était reproché d’avoir remis Rs 200 000 à Cindy Laval pour qu’elle blanchisse cette somme. La magistrate Renuka Dabee a souligné lors de sa sentence que ce chauffeur de 40 ans a une longue liste de condamnations liées aux délits de drogue. Elle est d’avis qu’une sentence d’emprisonnement est convenable dans ce cas.