La magistrate Niroshini Ramsoondar, siégeant en cour intermédiaire, a trouvé Jovany Perrine coupable de « possession of 16.08 g of cannabis enclosed in 67 packets for the purpose of distribution ». L’accusé avait plaidé non-coupable et était représenté par Me Rex Stephen.
Jovany Perrine a comparu en cour intermédiaire pour prendre connaissance du jugement de la magistrate Niroshini Ramsoondar le 26 décembre. La magistrate a trouvé qu’il y avait assez de preuves démontrant qu’il avait bien de la drogue en sa possession pour le trafic. Lors du procès, la défense n’avait pas contesté le fait que l’accusé avait de la drogue sur lui mais contestait l’élément de trafic dont il était accusé. Jovany Perrine a déclaré qu’il avait ramassé la drogue dans un récipient près du rond-point de Caudan et qu’il l’aurait gardé pour sa propre consommation. La poursuite a présenté les particulars de l’accusé qui est père de famille et qui travaille à son compte comme vendeur de produits spécialisés de Rodrigues. Lors d’une fouille effectuée à son domicile, la police avait sécurisé un récipient contenant de la drogue dans la chambre à coucher. Les policiers l’avaient alors questionné sur la provenance de la drogue et il devait répondre « travail pa pe marse Misie, mo pe vand sa pouliah gandia la enn Rs 100 pou mo kapav viv… » L’accusé a cependant nié avoir donné cette réponse lors de son procès. La défense a alors établi que la poursuite a compté sur l’élément de “vente” allégué, confirmé par deux officiers de police, afin de prouver l’élément de trafic, qui n’est pas en vigueur selon la Dangerous Drug Act (DDA) de 1986. La défense a ajouté que la police n’avait sécurisé aucune somme provenant de la drogue au domicile de l’accusé. La cour a quand même trouvé, selon les preuves présentées par la poursuite, que l’accusé avait bel et bien 67 paquets contenant du cannabis avec l’intention de les vendre, qui est listé comme une “activité” selon l’article 30 de la DDA. La cour a considéré que la version de l’accusé selon laquelle il avait ramassé la drogue et allait l’utiliser personnellement n’était pas plausible. La magistrate Ramsoondar a ainsi trouvé Jovany Perrine coupable de possession de 16.08 g de cannabis d’une valeur de Rs 10 050 à des fins de trafic. Sa sentence sera connue ultérieurement.