Demain, les trailers amoureux de course en montagne s’élanceront pour affronter le Sud-Ouest lors de la deuxième édition du Dodo Trail, organisé par Dodo Travel and Tours. Pour présenter cette édition 2012 relookée, les organisateurs ont réuni tous les partenaires à l’hôtel La Pirogue.
En début de présentation, Yannick de Spéville, directeur de l’organisation, a énuméré quelques chiffres. Le Dodo Trail 2012 représente un total de 500 participants, dont 150 étrangers — d’Europe principalement, mais aussi de Madagascar, d’Afrique du Sud et même des États-Unis.
Yan de Maroussem, initiateur de la course, a abordé la partie technique. Le Dodo Trail regroupe trois distances, le Mini Dodo Trail (14 km), le Ti Dodo Trail (27 km) et le Extreme Dodo Trail (52 km).
« Sur toute la course, les trailers devront passer par six ou sept sommets. Par moments, les coureurs auront à affronter des dénivelés qui s’élèveront à 30% », a indiqué Yan de Maroussem. Ce dernier a également laissé entendre que le Ti Dodo Trail comportera 1500 m de dénivelé. « De plus, on traversera 7 ou 8 domaines privés. Et la course viendra se terminer à l’hôtel La Pirogue. »
De son côté, Kris Hurdowar, responsable de Vertical World, a parlé d’une course-challenge. « Pour cela, nous avons mis en place toute une logistique pour assurer la sécurité et le ravitaillement pendant la course. » En effet, 30 secouristes, quatre médecins et une vingtaine de spécialistes du secours en montagne ont été recrutés pour cette aventure.
La Mauritius Tourisme Promotion Authority, autre partenaire majeur de l’événement, voit à travers le Dodo Trail un nouveau moyen de promouvoir Maurice. « Nous avons 35 événements et tous seront organisés avec l’aide du secteur privé », a rappelé Karl Mootoosamy, directeur de la MTPA.
Le Dodo Trail accueillera de véritables stars de la discipline. Pour cause ! Quelques grands noms du trail mondial ont répondu présent, à l’image des Français Éric Clavery, ancien champion du monde de la spécialité, Pascal Blanc de la Team Lafuma et qui vit à La Réunion, ou encore Laurent Vallette, de l’équipe Raid Aventures.
Chacun a son propre style, mais tous sont venus découvrir une course qu’ils espèrent différente de celles qu’ils ont l’habitude de pratiquer. « Il y a certes un peu d’appréhension, mais j’essaierai au moins de rallier l’arrivée dans la meilleure forme possible », sourit Éric Clavery.
Si ce dernier sera l’un des coureurs étrangers les plus en vue, les connaisseurs apprécieront aussi les foulées de Laurent Vallette. Ce dernier, grand adepte des ultra-trails, livre une analyse assez technique du parcours. « C’est dantesque. J’ai entendu un membre de l’organisation parler d’une traversée de l’enfer au paradis. Alors, il faudra choisir entre s’arrêter et admirer le paysage ou regarder où on mettra les pieds », avance le coureur, qui a fait le Marathon des Sables.
Les Mauriciens ne seront pas en reste avec les éternels Vishal Ittoo, Jeni Smith et Simon Desvaux. Certains, à l’image du coureur originaire de Rodrigues, connaîtront leur premier trail sur cette distance (52 km). « C’est ma première expérience. On verra ce que ça donne », affirme Jeni Smith. Vishal Ittoo, qui disputera lui aussi sa première course sur 52 km, espère en arriver à bout.
Laurence Goilot, élément féminin qui part en favori pour le Ti Dodo Trail, parle par expérience. « Il faudra monter et descendre La Tourelle. Personnellement, ma dernière course remonte au Trail du Colorado, à La Réunion. Donc, on verra bien ce que ça donnera », souligne-t-elle.